Lorient accueille l’étape française de la Volvo Ocean Race

Au cœur de la Sailing Valley, Lorient se prépare à accueillir l’étape française de la Volvo Ocean Race du 9 au 16 juin 2015

J-100 jours. Le pôle course au large de Lorient va vivre au rythme de la Volvo Ocean Race, la plus grande course au large autour du monde en équipage et par étapes (ex-Whitbread).
BASE DE LORIENT

LORIENT LA BASE, l’ancienne Base de sous-marins de Lorient et ses gigantesques infrastructures, sont devenues en 15 ans le plus important pôle de course au large d’Europe : 10 teams permanents, 50 skippers professionnels, 12 nationalités, une cinquantaine d’entreprises très spécialisées…
A 100 jours de l’arrivée des équipages de la Volvo Ocean Race, le pôle course au large se prépare : 450 bénévoles recrutés, mise en place de relations publiques pour le futur village « Bretagne Business Club », 800 entreprises liées au nautisme de LORIENT LA BASE sont sur le pied de guerre, la Cité de la Voile Eric Tabarly prépare sa nouvelle version…
L’étape de 2012 avait accueilli 250 000 personnes et généré plus de 22 M€ de retombées économiques pour le territoire.


Lorient, vitrine de la Sailing Valley
La Sailing Valley, arc côtier de Bretagne Sud dont Lorient est l’épicentre, concentre aujourd’hui 80 % des compétences françaises de la course au large.
Lorient y truste les premières places, tant en nombre de skippers qu’en quantité d’entreprises spécialisées dans le nautisme.
L’ancienne Base de sous-marins, transformée en 15 ans en pôle de course au large à dimension européenne, accueille les meilleurs skippers du monde, eux-mêmes attirés (et attirant) les meilleures entreprises spécialisées internationales, portées par les synergies locales. Un cercle vertueux qui ne cesse de croître : la course au large génère directement plus de 300 emplois dédiés (sur les 800 que compte le site de LORIENT LA BASE) et quelque 11 millions d’euros annuels de retombées sur le territoire. 

Pour privilégier l’installation de toute une filière nautique, Lorient Agglomération a réalisé des infrastructures très spécifiques offrant des synergies évidentes : village d’entreprises du nautisme, pôle course au large, Cité de la Voile Eric Tabarly, 1er port à sec fermé de France… Peu à peu, Lorient-La Base est devenue un pôle touristique avec la Cité de la Voile Eric Tabarly, le musée du sous-marin Flore, des visites du K3 et du pôle course au large, une esplanade de 10 000 m2 pour accueillir les grands évènements, des espaces conçus pour le tourisme d’affaires… Chaque année, des milliers de visiteurs viennent découvrir le site et ses équipements, participer aux évènements nautiques ou longer les pontons accueillant les voiliers du pôle course au large.

Le pôle course au large coté skippers, c’est :

1 kilomètre de pontons dédiés, quelques 90 coureurs, dont 50 skippers professionnels basés à l’année, une douzaine de nationalités, 10 teams permanents…

Groupama yzedda_051014_0054Le team Groupama  est de ceux qui ont permis au pôle course au large lorientais de gagner ses galons internationaux. Mené par Franck Cammas, l’écurie installée en permanence à LORIENT LA BASE fait aujourd’hui référence : vainqueur de la dernière Volvo Ocean Race, recordman du trophée Jules Verne… Parmi ses voisins lorientais : Banque Populaire (Armel Le Cléac’h), Prince de Bretagne (Lionel Lemonchois), Groupe Queguiner Fondation Leucémie Espoir (Yann Elies), Oman Sail (Sidney Gavinet), Race for Water (Stève Ravussin), Initiatives-Cœur (Tanguy de Lamotte)… Jean-Pierre Dick (skipper Virbac-Paprec) et Jérémy Beyou (skipper Maître Coq) y ont même créé leur propres entreprises sur LORIENT LA BASE : Absolute Dreamer et Beyou Racing.
J.Beyou - Photo Stchelbault

Tous ont choisi le pôle course au large de Lorient comme base d’entraînement pour ses atouts uniques : 1 200 m de façade maritime,  6.5 m de tirant d’eau, une accessibilité de la rade 24 h/24 et une proximité avec la haute mer. 

En tout, une centaine de bateaux de tous types (une dizaine de Class40, 80 Figaros et Mini 6,50…) profitent des infrastructures sur-mesure : formations spécifiques, échanges d’informations, entraînements, émulation sur l’eau… sans compter la proximité des chantiers, des voileries, des entreprises d’électronique marine, etc. Une synergie qui a fait ses preuves : 25% de la flotte  au départ de la dernière route du Rhum était basée à Lorient, 7 bateaux se sont préparés à LORIENT LA BASE lors du dernier Vendée Globe, 14 bateaux lorientais concourraient sur la dernière Transat Jacques Vabre, 1/3 de la flotte de la dernière Mini-Transat…

Pour accompagner l’ensemble des teams et skippers, Lorient Agglomération a mis en place en 2010 une structure dédiée : Lorient Grand Large.  Elle prend en charge l’organisation des grands événements nautiques (Etape de la Volvo Ocean Race, Solitaire du Figaro, Tour de France à la Voile, Tour de Bretagne, Course de l’Edhec, etc.). Lorient Grand Large accompagne également plus de 70 skippers dans leur préparation de courses au large : entrainements sur l’eau, préparation physique, technique et théorique. Enfin, Lorient Grand Large fédère tous les acteurs du pôle course au large qu’ils soient institutionnels, entreprises ou skippers.

Seule ville étape de France de cette course autour du monde en équipage en 2012, Lorient a de nouveau été sélectionnée pour accueillir du 9 au 16 juin 2015 les équipes turco-américaines, franco-chinoises, espagnoles, néerlandaises, suédoises, danoises et d’Abu Dhabi.

LA COURSE. La Volvo Ocean Race, ex-Whitbread Round The World Race, est la plus longue course du monde par étapes et en équipage. Partie d’Alicante en Espagne en octobre dernier, elle cumule 9 étapes avant son arrivée, prévue en juin 2015 à Göteborg (Suède). Considérée comme l’une des compétitions les plus difficiles au monde, elle incarne le dépassement des limites sportives, tant pour les équipages que pour les bateaux. 
Alors qu’en 2012 Lorient était la dernière étape avant  l’arrivée à Galway, cette année elle précédera celle de La Haye, puis l’arrivée en Suède, fin juin.

LORIENT 2012, LORIENT 2015…
En 2012, plus de 250 000 personnes sont venues sur l’esplanade et le village nautique, générant plus de 22 M€ de retombées économiques pour le territoire. Pour juin 2015, Lorient Grand Large aidé des 450 bénévoles se prépare pour un événement toujours aussi spectaculaire réunissant animations grands publics, concerts, visite du pôle course… Tandis que le club entreprises «  Bretagne Busines Club » se charge de mettre en synergie entreprises, sponsors et partenaires… 

LES CHINOIS A LORIENT. Le team sino-français DongFeng Race Team Base, s’est entraîné pendant 4 mois à Lorient l’été dernier. Il a généré 350 000 € de retombées pour le territoire et fait intervenir 25 entreprises lorientaises. Bénéficiant des locaux du Team Groupama, l’équipage est skippé par Charles Caudrelier (membre de l’équipage vainqueur sur Groupama 4 en 2012). « Le fait d’être installés à Lorient est une opportunité exceptionnelle, explique le manager du team, Bruno Dubois. C’est de toute façon le seul port qui pouvait nous recevoir au niveau de la profondeur. Et c’est là que sont tous les bateaux, toutes les industries nautiques… ».

TOUS LES FRANÇAIS ENGAGES SONT BRETONS… Tous les Français engagés dans l’édition 2014/2015 de la Volvo Ocean Race ont sans exception un lien avec la Sailing Valley : Charles Caudrelier, Yann Riou , Erwan Israël (Dongfeng Race Team), Laurent Pagès (Team Brunel), Jean-Luc Nélias (MAPFRE / Campos) et Sébastien Marsset (Alvimedica)  étaient membres du team lorientais Groupama sur la dernière Volvo Ocean Race (2011/2012). Sébastien Marsset est également adhérent du pôle course « Lorient Grand Large ». Eric Peron (Dongfeng Race Team) a implanté son entreprise « Be one Team » à Lorient-La Base. Thomas Rouxel et Yann Riou (Dongfeng Race Team),  vivent et s’entraînent dans la Sailing Valley, tout comme Anthony Marchand (MAPFRE / Campos).  Quant à Pascal Bidégorry et Kevin Escoffier (Dongfeng Race Team), ils ont tous deux navigué sur Banque Populaire, basé à Lorient…

ET LES ETRANGERS AUSSI… Au sein de l’équipe 100 % féminine Team SCA par exemple, l’anglaise Sam Davies tout comme l’australienne Liz Wardley vivent dans la Sailing Valley, leur coéquipière suissesse Justine Mettraux est quant à elle adhérente de Lorient Grand Large…
LORIENT PLAGE

Course au large à Lorient : 50 entreprises ultra spécialisées sur les 200 entreprises du nautisme de LORIENT LA BASE 

Suite à l’étape lorientaise de 2012, plusieurs entreprises de la Sailing Valley ont conclu des partenariats avec l’organisation de la course. Les ponts des sept bateaux construits en monotypie ont été produits par Multiplast, et les voiles ont été livrées par North Sails France.

LORIENT LA BASE regroupe 6000 m2 de hangars, de chantiers ou de bureaux, dans les alvéoles de la Base de sous-marins, 9000 m2 dans la pépinière d’entreprises Celtic Submarine I, II et III, 2000 m2 au centre d’affaires Nautilus… soit 17 000 m2 que se partagent quelque 200 entreprises, toutes liées au nautisme et à la mer.
Une cinquantaine sont spécialisées dans la course au large : électronique marine embarquée (ROM arrangé , TEEM…), accastillage et custom (Blew Stoub), voiles  et poulies (Ullman Sails, Karver…), ingénierie (Sofresid), mats carbone (Lorima), moules (Marsaudon Composites), aliments à emporter (Lyophilise.com), équipements (Plastimo), recyclage de voile (727 Sailbags)…

Ce savoir-faire particulier attire de nouveaux secteurs et les entreprises du pôle course au large voient s’ouvrir de nouveaux marchés, comme ceux de l’automobile ou de l’aéronautique, intéressés par les recherches sur les matériaux composite. Le chantier CDK Technologies spécialisé dans les pièces hors-normes par exemple, assemble l’hydrolienne Sabella  pour DCNS et a réalisé des pièces carbone pour l’aéronautique, la Marine Nationale, l’agroalimentaire, l’univers spatial… et Nass&Wind ou Eole Génération sont prêts à investir l’éolien off-shore et les énergies marines.

Ils voisinent avec des PMI-PME de tous domaines : Sofresid engineerin (construction navale), Gras Savoye (assurances et expertises dans le nautisme), Pegasus (formations et opérations d’incentive sur l’eau), Groix et Nature (transformation de produits de la mer), Ocean Evasion (location de voiliers et catamarans)… Entourés de nombreux services : Ouest conseil (expertise comptable), Quai Ouest (restauration), Concept Image (communication et conseil), Aetia informatique (maintenance informatique)… 

Lorient, capitale de la voile 
Celle qu’on surnomme « le Auckland de l’hémisphère Nord » est la 3ème agglomération bretonne (derrière Rennes et Brest), avec  205 000 habitants. Choix politique, économique et touristique porté par Lorient Agglomération, la reconversion des 26 hectares de l’ancienne Base de sous-marins depuis 2001 représente un investissement de 62,5 M€.
Un pari gagnant et une identité forte pour le territoire de Lorient Agglomération : 16 % des emplois sont créés par des entreprises liées au maritime, soit 13 500 postes (chiffres AudéLor 2013 comprenant la Marine Nationale, les produits de la mer, le tourisme maritime, le nautisme, les ports…).
Côté pêche, Lorient Keroman est le 2ème port de pêche français derrière Boulogne, et le 1er sur la langoustine. Son activité progresse : + 22 % en volume, + 20 % en valeur (données entre 2009 et 2012, chiffres AudéLor 2013).
Côté plaisance : 8 ports de plaisance et 3 000 places de pontons, la plus grande école de voile en France (le centre nautique de Kerguélen, distingué en 2014 comme la meilleure école de voile de l’année)…
Autre distinction reçue par la Ville de Lorient en 2014 : celle du meilleur festival urbain grâce au mythique Festival Interceltique de Lorient (800 000 visiteurs chaque année).

NOUVEAUTES 2015

* La Cité de la Voile Eric Tabarly : une toute nouvelle version
Ouvert il y a 7 ans, ce lieu atypique conçu au tout début de la reconversion de l’ancienne Base de sous-marins devient la porte d’entrée du pôle course au large, des structures touristiques et économiques de l’ensemble du site : lieu d’information, billetterie commune à tous les sites, espace business…
Dédiée à la voile moderne, la Cité de la Voile Eric Tabarly revoit la totalité de son parcours muséographique et rouvre en mai 2015 en intégrant les nouveautés multimédia, pour plus d’interactivité et d’animations sensorielles… 
Lorient et sa Cité de la Voile sont aussi le terrain de jeu des plus célèbres voiliers de l’hexagone : la flotte des Pen Duick d’Eric Tabarly.
www.citevoile-tabarly.com 

*Le port à sec de LORIENT LA BASE : une exception française 

Inauguré en 2014,  le premier port à sec couvert de France se niche dans une alvéole de l’ancienne Base de sous-marins.  Premier du genre en France, ce port à sec est équipé d’un automate permettant la mise à l’eau rapide des bateaux et le stockage dans les racks. Il peut accueillir 280 bateaux à moteur (longueur max : 7,50 mètres). 
Déjà complet, une nouvelle alvéole doublant la capacité sera mise en fonctionnement au printemps 2015. 

DECOUVRIR LE PORT A SEC EN VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=d6DOq1x6vkM

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire