« Mariette et les goélettes d’Herreshoff » de Jacques Taglang

Le célèbre historien Jacques Taglang depuis une quarantaine d’années, réunit, collectionne, et travaille à la réalisation de beaux livres autour de tout ce qui se rapporte à sa passion pour le yachting.
Avec son complice l’architecte François Chevalier l’auteur-éditeur a déjà publié l’ouvrage de référence « America’s Cup YacMariette et les Goélettes d'Herreshoffht designs » et plus récemment « J.Class ».

A ces magnifiques publications de grande qualité s’ajoute ce bel ouvrage « Mariette et les Goélettes d’Herreshoff »qui vient de paraître et pour lequel l’historien a apporté toute sa connaissance et toute sa passion, pour ces voiliers de grande classe des années 1900 .

L’histoire de cette goélette est fidèlement retracée, mais, au-delà de l’histoire du bateau, c’est la passion de ses 17 armateurs qui est séduisante et en outre, permet de découvrir une face cachée de l’œuvre de Nathanael Herreshoff, celle de ses 15 goélettes.

MARIETTE ET LES GOELETTES D’HERRESHOFF (extraits)

Mariette, fantastique goélette aurique, conçue en 1915 par LE génie de l’architecture navale  – l’Américain Nathanael Greene Herreshoff, le fameux « Sorcier de Bristol » –  croise fièrement devant nos yeux ébahis…

Chef-d’œuvre de l’éphémère avec sa coque en acier, Mariette a connu 17 armateurs en 95 ans d’existence et fonce, toute voiles dehors, vers de nouvelles aventures.

Plans de Mariette ©Hart-NauAu-delà de cette saga, Mariette fait partie des rares grands yachts légués par le Sorcier de Bristol, lui qui remporta à 6 reprises l’America’s Cup avec ses immenses sloops dont le fabuleux Reliance (1903). Un comble ! Car ce type de configuration ne fut développé par Herreshoff que de manière confidentielle… Seules 15 unités figurent à l’inventaire de son œuvre qui compte près de 400 plans et 2050 bateaux lancés à la Herreshoff Manfacturing Company (HMCo), soit moins de 1,5% de tous les voiliers construits par la HMCo.

Mieux ! Des 15 goélettes d’Herreshoff – décrites dans la seconde partie de l’ouvrage – il ne reste à flot, avec Mariette, que le grand Vagrant, Atrevida, ex-Wildfire, Vagrant, premier du nom – à l’abandon au Japon… , et Mary Rose, toujours armée sur la côte Est des USA.N. Herreshoff ©NPert

Cette production confidentielle a de quoi surprendre de la part d’un créateur comme Captain Nat lui qui, dès 1876 imaginait le premier catamaran moderne, Amaryllis, révolutionnait en 1891 la conception des yachts avec ses fin et bulb keels avec Gloriana et Dilemma et inventait, la même année, le premier dériveur où seul le poids de l’équipage sert de lest, Alpha !

Certes, les Herreshoff tenaient à répondre aux attentes de leurs clients, mais Nat estimait le gréement de goélette comme étant trop compliqué, trop coûteux et offrant trop de fardage au vent. Reste toutefois un mystère : les archives du sorcier révèlent que celui-ci porta malgré tout un intérêt régulier à ce gréement. Il suffit d’admirer les projets destinés au Kaiser (1904) ou à Harold Vanderbilt (1924-25) pour ne citer que les plus remarquables, et enfin dévoilés !

Cet  ouvrage de Jacques Taglang est  illustré des photos couleurs de Nigel Pert, et préfacé par Maynard Bray, grand spécialiste de Herreshoff.

Avec les contributions et témoignages de : Claas van der Linde, Lou Boudreau, Erik Pacoli, Tom Eaton, Chris Gartner, Charlie Wroe, John Lammerts van Bueren,  Llewellyn Howland III, Luigi Lang, Tom Perkins, Mike Horsley, Jonathan Money…

Ce livre relié de 534 pages, compte 400 illustrations, dont un dossier de 45 documents inédits dont deux grands plans (lignes et voilure) de François Chevalier, 35 plans de goélettes de Nat Herreshoff inédits, publiés pour la première fois grâce à l’autorisation exceptionnelle du MIT !

Sous forme d’un beau coffret rigide de 32 cm x 24 cm – 8 cm d’épaisseur pour protéger le livre, qui est numéroté et signé par l’auteur, ainsi que le dossier annexe.

Un très beau livre a s’offrir ou a s’offrir.

Pour plus d’infos : www.ltyachting.com


    Imprimer Commenter Partager

    Une réponse à « Mariette et les goélettes d’Herreshoff » de Jacques Taglang

    1. Luciano Rolla dit :

      Il volume é sicuramente interessante. Desidero avere notizie della versione in italiano e le condizioni di vendita.

    Laisser un commentaire