Michael Graetzel remporte le premier prix dédié aux énergies renouvelables attribué par l’université de Louisville

 

 Le chimiste suisse Michael Graetzel, à qui l’on doit la découverte d’une nouvelle cellule solaire plus simple et moins onéreuse à produire que les cellules au silicium, a remporté le premier prix Leigh Ann Conn dédié aux énergies renouvelables attribué par l’université de Louisville pour un montant de 50 000 $.

Professeur et directeur du Laboratoire de Photonique et Interfaces de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, Michael Graetzel est connu pour avoir permis la convergence des nanosciences et de la photo-conversion en mettant au point une cellule solaire à pigment photosensible, appelée cellule de Graetzel.

Ses cellules transforment la lumière du jour en électricité en recourant à un matériau abondant sur Terre et offrent un rendement proche de celui des cellules en couches minces de silicium moyennant des coûts de production bien moindres. La fabrication en série de ces cellules a débuté en 2009.

Source : LOUISVILLE, Kentucky, 20 novembre 2013 /PRNewswire/ –

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire