Moonbeam IV un joyau dans la Transat Classique 2012

L’inscription du prestigieux voilier aurique à la Transat Classique 2012 été officialisée le 7 décembre au Nautic de Paris.

La participation de Moonbeam IV représente un formidable défi pour tous les concurrents et un encouragement pour d’autres armateurs à venir se mesurer à ce joyau des mers

moonbeam IV @DRMoonbeam IV mesure 35 m hors-tout et porte 600 m2 de voiles au près, plus de 1 000 m2 au portant, pour un déplacement de 80 t.

L’armateur de Moonbeam IV en personne est venu remplir le bulletin d’inscription de son somptueux voilier à la Transat Classique 2012.

Le 25 octobre prochain, l’un des plus emblématiques yachts auriques de Méditerranée sera donc au départ de Saint-Tropez pour rallier Cascais, au Portugal, pour y retrouver, avec les autres participants sudistes, la flotte venue de Douarnenez, et s’élancer le 2 décembre à l’assaut de l’Atlantique, cap sur l’île de La Barbade.

Depuis 2006, et après une longue restauration en Birmanie, Moonbeam IV, dessiné par le génial architecte écossais William Fife III en 1914, ne cesse de ravir les amoureux de belle plaisance par le charme incomparable de ses lignes et la grâce de son élégant plan de voilure : avec ce bateau à l’histoire exceptionnelle, les superlatifs ne manquent pas !
Depuis quelques années, son capitaine, Mikaël Créac’h, mène avec talent son équipage, facilement reconnaissable au grand 8 présent sur le dos de leurs tenues de mer, et remporte chaque saison des épreuves du circuit méditerranéen.
Nul doute qu’il sera un candidat redoutable pour la victoire finale dans cette course qui, par sa seule présence, s’inscrit déjà dans les annales du yachting. Mais il est aussi certain que cette inscription de la première heure va donner des idées à bien des marins.

 En 2009,Moonbeam IV a été, le premier lauréat du Prix du Yacht de Tradition de l’Année, organisé par Les Echos – Série Limitée, qui met à l’honneur un voilier à partir de critères tels que la qualité de restauration, le respect de l’étiquette navale et le comportement de l’équipage.

Avec un tel voilier au départ, la Transat Classique montre, moins d’une semaine après son lancement officiel, qu’elle est bien l’événement que nombre d’armateurs et de capitaines attendaient.

 

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire