Naufrage du Tk Bremen: la profession ostreicole inquiète

Une partie du carburant du cargo maltais qui a fait naufrage dans le Morbihan aurait atteint la rivière d’Etel.
Une quarantaine ostréiculteurs travaillent sur cette zone. Un arrêt d’exploitation vient d’être pris.
Les ostréiculteurs craignent la fermeture administrative de la production.
La profession attend avec inquiétude l’avis de l’IFREMER

Les ostréiculteurs de la ria d’Etel risquent d’être en définitive concernés par la pollution provoquée par le cargo maltais  TK Bremen.
La zone ostréicole avait cependant bien été protégée par des barrages flottants.
Les parcs et  les bassins se trouvant sous l’eau, bénéficient d’un barrage naturel du banc de sable qui bloque le reflux à l’embouchure de la rivière, la production a été protégée par la montée des eaux, qui sont actuellement plus hautes d’environ un mètre comparé à la normale.

Les ostréiculteurs concernés par cette pollution craignent pour l’image de leur produit à la veille des ces fêtes de fin d’année.

Le Conseil Régional de la Bretagne s’est constitué partie civile afin de connaître les circonstances du naufrage du TK Bremen.

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire