Océans en danger, victimes du changement climatique

Les scientifiques marins, défenseurs de l’environnement et leaders politiques ont réagi à la version filtrée du dernier rapport du GIEC (IPCC en anglais), qui sera rendue publique lundi 31 mars au matin.
Cette synthèse offre plus de détails que jamais sur les multiples impacts négatifs du changement climatique sur la vie des océans :

Poisson mosaique  Carthage

  • Plus de 60% de perte pour les pêcheries des zones tropicales
  • Acidification et réchauffement qui sonnent le glas de la vie des coraux
  • Désoxygénation causée par l’augmentation de la température des océans qui continue à affecter la productivité, les stocks de poissons et donc nos moyens de subsistance.

    Il s’agit du second rapport d’une trilogie sur les causes, effets et solutions au changement climatique, rédigé par un groupe de chercheurs parmi les plus influents au monde.
    En Septembre dernier, à Stockholm, le GIEC avait présenté une synthèse de science physique sur le changement climatique, soutenant qu’il était réel et que l’humain en était la cause prédominante.

Lundi 31 mars à Yokohama, le second groupe de travail établira l’impact de l’augmentation des températures sur les humains, les animaux et les écosystèmes au cours du siècle.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire