Ouverture à la Corogne du procès du Prestige

Le 13 novembre 2002, le navire Prestige s’échouait au large de la Galice créant une marée noire historique tant écologique qu’économique.
Six jours plus tard le navire se brisait en deux laissant se déverser 60 000 tonnes de fioul touchant les côtes espagnoles, françaises et portugaises.
17 communes espagnoles et françaises du littoral touchées par cette catastrophe se sont portées parties civiles.
Près de 2000 plaignants seront entendus au cours des sept prochains mois. Les enjeux sont nombreux, outre la question de la responsabilité, la reconnaissance du préjudice écologique sera au cœur de ce procès.

A l’exemple de la France lors du procès de l’Erika , les juridictions espagnoles suiveront-elles l’ exemple de « pollueur-payeur »  ?!

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire