Persévérance et honnêteté, Julien Mabit et sa Route du Rhum

Dans cette Route du Rhum – La Banque Postale parmi les cas douloureux, casse, abandon, récupération par cargo, il y a celui bien lourd de Julien Mabit.

Voici les faits exposés par son collaborateur Max évènements :

Julien MabitMardi dernier (le 16 novembre) Julien Mabit sur monopticien.com connaissait des gros problèmes de moteur…et de gazoil. Vous l’avez sans doute suivi sur http://julienmabit.jimdo.com/ ou sur le site officiel de la course…

Julien à envoyé un message à la direction de course :
« Je veux vous informer de la situation délicate dans laquelle je me suis mise : cela fait quelques jours que je sais que je n’aurais pas assez de gazoil pour continuer la course (il ne me reste qu’environ 20 litres et mon moteur consomme en gros 1 l/h!!!) Après plusieurs avaries dont le désamorçage systématique de mon moteur, j’ai du refaire tout un circuit parallèle de gazole comme je l’ai expliqué lors de mes vacations avec Perrine. Je dors très peu et très mal car en surveillance permanente de mon pilote de secours puisque l’autre est HS, je passe beaucoup de temps sur le pont à manoeuvrer et barrer. Fatigué, il y a quelques heures, j’ai croisé un cargo qui a proposé de me déposer de quoi finir ma course en sécurité (c’était avant de voir le mât se fissurer ! ).
J’ai manqué de discernement. Je pensais que l’on peut prétendre à assistance sous réserve de l’accord du directeur de course J’ai essayé de le joindre sans succès (…) Le temps que les connections se fassent et qu’il me rappelle pour me dire que la réponse était négative, le cargo est passé à quelques mètres de moi et le gazole était à bord.
Le but n’était pas de contrevenir aux règles de course, j’entends bien réparer cette faute.
Je souhaite terminer cette course dans les règles… et sur le podium. Je me suis tellement battu pour ça et je ne veux pas que quelques minutes de fatigue entachent tout !  »

4 jours après ce message au comité de course, le Jury International a été réuni et vient de délivrer son jugement. Le voici :

« …décision du Jury « ROUTE DU RHUM 2010
RECLAMATION : CAS N°5
Réclamant : Comité de course
Réclamé : Monopticien.com N°12
RECEVABILITE.
Après examen des éléments qui lui ont été communiqués, le jury estime que la réclamation déposée par le comité de course est conforme aux exigences des RCV 60.2(a), 61.1(b), 61.2 et 61.3.
La réclamation est recevable.
FAITS ETABLIS.
Pendant la course, le bateau Monopticien.com a reçu une assistance de la part d’un cargo. Le skipper de Monopticien.com a reconnu le fait en transmettant un message écrit au comité de course dans lequel il explique qu’il a reçu du gazole lui permettant de faire tourner son moteur afin de charger les batteries du bord.
CONCLUSION.
Le bateau Monopticien.com a enfreint l’article 16.2 de l’avis de course.
DECISION.
Le bateau Monopticien.com reçoit une pénalité de 12 heures qui sera effectuée conformément au paragraphe 13.2.4 des instructions de course.
… »

La décision est sans appel et à la vitesse à laquelle les poursuivants arrivent, une pénalité de 12 heures, hypothèque considérablement les chances de Julien qui n’a que très peu d’espoir de conserver la 3e place si chèrement acquise.

Qu’aurait-il pu faire ?
Risquer la panne sèche en plein milieu de l’Atlantique ce qui signifiait plus d’électricité à bord, donc plus de sécurité…
Ne pas se dénoncer après avoir compris qu’il avait fait une erreur…
Jeter les bidons par-dessus bord… il aurait sans doute préféré s’y jeter lui-même plutôt que de commettre un tel sacrilège…

Cette Route du Rhum 2010, la première pour Julien aura été très riche d’enseignements mais ô combien douloureuse…
Après les mois de bagarre pour pouvoir partir in extremis, les 20 jours où les avaries ont été nombreuses, voilà Julien contraint de mouiller avant la ligne d’arrivée pour voir passer ses poursuivants largement distancés à la régulière… « Le plus dur c’est d’apprendre la nouvelle à 14h de la ligne d’arrivée… »

Toute l’équipe de Julien Mabit – Monopticien.com est solidaire de son skipper et particulièrement fière de ce qu’il a accompli.

    Imprimer Commenter Partager

    3 réponses à Persévérance et honnêteté, Julien Mabit et sa Route du Rhum

    1. protest dit :

      « Persévérance et honnêteté, Julien Mabit et sa Route du Rhum »…
      votre titre pourrait-être « persévérance, honnêteté et naïveté » !

      comment ne pas réagir à un communiqué pareil ?
      après avoir déplacé des montagnes pour prendre le départ de cette route du rhum à tout prix, quelques soient les conditions, sur un bateau mal préparé et qualifié in-extrémis, Julien montre qu’il n’à même pas lu les Instructions de Course !

      Il y à beaucoup de coureurs qui rament à monter leurs projets, et subissent un budget restreint sur un bateau fatigué, mais tous ne font pas autant de bruit pour rien et heureusement, tous ne se préparent pas aussi légèrement.

      Alors : « persévérance, honnêteté, naïveté… et bêtise ? »

    2. Olivier dit :

      Je suis d’accord avec « Protest ».
      Apres avoir appris que la réponse était négative, Julien aurait du jouer le jeu et ne pas toucher aux bidon et tenter sa chance comme les autres! Sa troisième place aurait alors été vraiment méritée! Mais peut-être aurait-il perdu plus de 12 heures s’il avait du économiser son électricité?
      ;-(

    3. franck dit :

      impensable dans les autres catégories, de la complaisance pure de la part de l’organisation.
      le règlement est clair
      fait sans précédent qui être souligne car va modifier les prochaines règles de courses pour 2014
      erreur de Julien qui a manque de sportivité
      DCNS a barre jusqu’a l’arrivée sans problèmes de sécurité!!!!!

    Laisser un commentaire