Pilotage hauturier obligatoire dans les bouches de Bonifacio

Armateurs de France et la Fédération Française des Pilotes Maritimes se félicitent de la mise en place effective de la Zone Maritime Particulièrement Vulnérable (ZMPV) du détroit de Bonifacio, créée par l’Organisation Maritime Internationale (OMI) en 2011.

Carte Reserve Naturelle des Bouches Bonifacio

Carte Reserve naturelle des Bouches Bonifacio

Désormais pleinement opérationnel, le dispositif international a pour effet immédiat la mise en place d’un pilotage hauturier recommandé dans le détroit de Bonifacio, géré conjointement par la France et par l’Italie. Cette mesure particulièrement salutaire pour la protection de l’environnement se traduit par l’embarquement de&nbsp ;pilotes des ports de Corse-du-Sud ou de Sardaigne, experts de la sécurité maritime,  à bord des navires franchissant le détroit.

« Le classement du détroit international de Bonifacio en Zone Maritime Particulièrement Vulnérable est le fruit de 7 ans de lobbying intensif de l’ensemble des acteurs locaux, fédérés par l’Office pour l’Environnement de la Corse. Le Grenelle de la mer a très largement été le catalyseur de ce processus auprès de l’Organisation Maritime Internationale. C’est une  première victoire et une nouvelle preuve de la forte implication de notre secteur dans la protection de l’environnement », déclare Eric BANEL, Délégué général d’Armateurs de France.

« Le pilotage hauturier devient ainsi un élément clé de la maîtrise du trafic des navires dans les Bouches de Bonifacio, zone au particularisme écologique internationalement reconnu. C’est une grande satisfaction pour les pilotes maritimes français et italiens, qui ont travaillé main dans la main pour faire aboutir ce dossier capital pour l’environnement et la sécurité » ajoute Frédéric MONCANY DE SAINT AIGNAN, Président de la Fédération Française des Pilotes Maritimes. 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire