Pour des exportations légales de bois aux marchés européens

L’Union européenne et le gouvernement du Libéria, qui préside à la moitié de la forêt pluviale en Afrique de l’Ouest, a annoncé le 9 mai 2011, un accord historique visant à s’assurer que tous les produits du bois libérien exportés du Libéria auprès de l’UE proviennent de sources légales et que le commerce résultant sera bénéfique pour le peuple libérien.

Arbes  Afrique @A.CassimGlobalement, entre 20 et 40 pour cent de la production de bois industriel, évalués à un montant estimé à 10 milliards de dollars par an, provient de sources illégales, et jusqu’à 20 pour cent sont acheminés vers les pays de l’Union Européenne pour la plupart par la voie maritime.

Particulièrement innovant dans sa quête de légitimité au Libéria, il existe un système de traçabilité des bois connue sous le nom LiberFor.
Les travailleurs du secteur forestier libérien littéralement estampe un code à barres dans un arbre, ce qui permet la récolte de bois et les ventes à suivre avant l’abattage de l’arbre dans la forêt.
Ces informations sont contrôlées au moment de la livraison  dans un port ou d’une usine.

Les nouveaux systèmes d’octroi de concessions forestières et des droits de coupe viennent de commencer, et les niveaux actuels de production de bois et d’exportation sont très faibles.
Mais la demande pourrait augmenter compte tenu de la tendance croissante dans les pays consommateurs à exiger la preuve que les produits du bois et le bois sont pour une exportation de  bois légal.

Monrovia (9 mai 2011)
http://www.euflegt.efi.int/ .

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire