Projets pour des navires du futur au service d’un nautisme durable

Quatre projets innovants, imaginés dans le cadre de nouvelles alternatives écologiques, ont été proposés au Salon Nautique de Paris.
Ces idées sont soutenus par le Pôle Mer Bretagne, une des régions leaders en terme d’innovation, et répondent à l’ Appel à Manifestation d’Intérêt « Navire du Futur » proposé par l’ADEMEde l’ADEME.

Les quatre projets :

Navecomat, Paintclean, Voilier du Futur et beyond the sea®, ces deux derniers étant respectivement développés par les navigateurs Catherine Chabaud et Yves Parlier.

Canoe en fibre de linNavecomat : des navires eco-conçus

Labellisé en novembre 2006, le projet Navecomat avait pour ambition de proposer au milieu du nautisme une réponse aux préoccupations environnementales liées notamment à l’élimination, en fin de vie, des bateaux en plastique et composites traditionnels.
Les objectifs étaient alors de créer des biocomposites de haute-performance pour un usage en milieu marin, de mettre au point les procédés industriels, d’apporter la preuve du faible impact environnemental d’une fabrication en biocomposite, et à terme, des réaliser des démonstrateurs et notamment un navire prototype éco-conçu en biocomposites.
Aujoourd’hui les premiers prototypes ont vu le jour à travers diverses pièces industrielles, un siège pour kayak et une coque pour canoë. Prochain challenge pour les concepteurs : un canoë déclinable en petite série et un dériveur de sport léger destiné à une production en grand nombre.
Navecomat ou la preuve par les faits que les supports et produits nautiques peuvent aussi exister grâce à un biocomposite entièrement biosourcé et compostable.

Paintclean : la nouvelle génération de peintures marines
PAINTCLEAN

Egalement labellisé en 2006, Paintclean avait pour objectif de développer une nouvelle génération de peintures marines 100% biodégradable, un produit inédit sur le marché, empêchant les biosalissures de s’accrocher aux coques des navires, le tout grâce à une formulation composée de molécules actives capables de minimiser la formation du biofilm constituant la base de colonisation des salissures.
Ce projet novateur a permis de valider un composé chimique et de tester des formulations sur des sites naturels à Brest, Lorient et à Tahiti, afin d’en définir la plus intéressante en termes d’impact sur l’environnement marin.
Des tests d’accroche de cette peinture sur les coques de bateaux, d’applicabilité et de temps de séchage entre deux marées ont également été effectués. Les travaux scientifiques se poursuivent, notamment par le biais de tests d’efficacité in vitro des revêtements et d’une collaboration avec la société Nautix pour une mise sur le marché.
Mathieu Taburet ,Catherine Chabaud Voilier du Futur, pour une plaisance écologique

Projet porté par Catherine Chabaud et Julian Stone,Voilier du Futur consiste à réaliser le premier voilier démonstrateur des éco-matériaux et écotechnologies du nautisme.
Il s’agit par ce moyen, d’engager une réflexion de fond sur les bateaux de plaisance « écologiques » de demain, et sur leur potentiel économique, afin d’impulser une véritable dynamique de développement durable dans la filière nautique. Inscrit dans le programme national « Navire du Futur » et soutenu par le Pôle Mer Bretagne et le pôle de compétitivité EMC2, Voilier du Futur a déjà été rejoint par plusieurs partenaires ; entreprises et centres de recherches qui vont collaborer au développement de solutions concrètes réduisant les impacts environnementaux du bateau : biomatériaux, revêtements biodégradable, gestion électronique de l’énergie à bord, motorisation électrique, voiles de traction, énergies renouvelables embarquées…

beyond the sea® : la traction par cerf-volantCatherine Chabaud, Yves Parlier

Proposé par le navigateur Yves Parlier, beyond the sea® est le fruit de quatre années de réflexion et de recherches afin de rendre nos transports maritimes plus propres. Aujourd’hui, l’équipe développe une solution dérivée de la technologie du Kitesurf, qui permettra, à court terme, d’économiser entre 20% et 30% d’énergie sur tout type de navire (du pétrolier au chalutier en passant par le porte conteneur), tout en diminuant les émissions de gaz à effet de serre. La traction par kite ouvre des applications certaines, à la fois pour la marine marchande et la pêche, mais aussi pour le grand public. Les retombées économiques sur les domaines de la sécurité, des sports et loisirs, mais surtout des énergies renouvelables sont extrêmement importantes. Ancré dans l’actualité et résolument tourné vers l’avenir, beyond the sea ® œuvre aujourd’hui à créer le moyen de propulsion de demain : la traction par cerf-volant.

 

    Imprimer Commenter Partager

    Une réponse à Projets pour des navires du futur au service d’un nautisme durable

    1. Un grand bravo à toutes ces démarches positivement écolos.
      Il est vrai qu’il y a deux sujets distincts: le démantèlement et le recyclage des unités jusque là construites, dont on aurait du et pu s’occuper avant… Et la construction nouvelle génération aux vertus écolos… Nous sommes tous concernés bien sur, mais aux chantiers de proposer et inciter à cela!!!

    Laisser un commentaire