Record de la SNSM en vue !

Paul Meilhat clôt une riche session de printemps avec le record SNSM !

  • En double avec Michel Desjoyeaux, parrain de l’événement nautique
  • Une course, dimanche 21 juin, enfin disputée face à une concurrence étoffée
  • Après deux stages Imoca, riches d’enseignement à Port-la-Forêt
Fidèle à sa tradition, le Record SNSM accueille du 19 au 23 juin des grands noms de la voile et des plaisanciers, réunis autour de la promotion de la sécurité en mer et du soutien aux 7500 sauveteurs bénévoles de l’association. Toujours conviviale à terre, la onzième édition propose des défis disputés en mer, autour de parcours entre Saint-Nazaire et la pointe de la Bretagne. « La cause du Record est indiscutable. Le sauvetage des hommes en mer reste un acte gratuit dans un monde où l’on n’en trouve plus guère », souligne Michel Desjoyeaux, parrain de l’événement nautique depuis ses débuts en 2005. Cette année, il répond une nouvelle fois à l’appel comme accompagnateur de Paul Meilhat.
SMA photo JML

Pour le skipper SMA, le Record SNSM (départ dimanche 21 juin à 20 heures) offre l’opportunité de se jauger pour la première fois à une concurrence étoffée comprenant Banque Populaire (Armel Le Cléac’h), Safran (Morgan Lagravière), Initiatives Cœur (Tanguy de Lamotte) et Bureau Vallée (Louis Burton). Cette confrontation tant attendue depuis la mise à l’eau du monocoque SMA le 1er avril arrive alors que Paul Meilhat vient d’achever deux sessions intenses d’entraînement au Pôle France de Port-la-Forêt. Du mode apprentissage qui a prévalu lors des trois premières courses disputées à bord du prototype 60 pieds, il va passer en mode régate, se focalisant plus sur la stratégie et la performance du bateau. Les 330 milles du parcours à entre Saint-Nazaire, l’île de Groix, Rochebonne et l’estuaire de la Gironde avant la remontée vers l’estuaire de la Loire, s’y prête, offrant des bords de vitesse intéressants. Une étape de plus pour Paul Meilhat avant de faire le bilan de ce trimestre dense en navigation et de débuter la préparation à la Transat Jacques Vabre.

Ils ont dit :

Paul Meilhat : « Le record SNSM va terminer une session de printemps avec beaucoup de navigation et d’entrainement. Le dernier stage à Port-la-Forêt qui s’est achevé jeudi a été riche d’enseignements face à des concurrents avec lesquels nous naviguions pour la première fois. PRB est proche en vitesse de SMA, nous le savions. Nous attendions de voir Banque Populaire et Safran et leurs foils. A certaines allures, ils sont moins performants mais sur un bord de travers, les foils leur donnent un avantage certain ! Nous enchaînons avec le Record SNSM et les convoyages pour dix jours de navigation à fond ! J’accumule chaque jour des informations, à vitesse accélérée ! En stage, même accompagné, le principe était que je m’occupe de tout, seul. C’est dur, mais je m’y attendais. Chaque manœuvre prend du temps, et quand tu fais une erreur cela te coûte cher ! Je suis content de pouvoir naviguer à nouveau en double avec Michel sur le Record SNSM et en équipage pour prendre du recul et continuer à progresser dans d’autres domaines de la navigation. »

Michel Desjoyeaux : «  Avec le Record SNSM, Paul va naviguer en solo accompagné avec plus de bateaux concurrents autour de lui. Il était temps car nous commencions à tourner en  rond ! Cette course va permettre de nous appliquer sur la compétition plus qu’au travail sur les manœuvres comme nous l’avons fait jusque là. Et le métier rentre ! La transition entre le Figaro et l’Imoca nécessite une adaptation importante mais Paul est travailleur. Il corrige petit à petit certaines habitudes de figariste, inadaptées à la navigation sur un prototype Imoca. Désormais, il connaît bien toutes les ficelles du bateau, au sens propre. Désormais, l’objectif est d’entrer dans les petites astuces du métier. Maintenant, nous attendions de nous confronter avec la concurrence et le stage à Port-la-Forêt qui vient de s’achever s’est révélé intéressant. Nous appréhendions certaines données que les choix architecturaux impliquent mécaniquement et nous n’en sommes pas très loin. Avec leurs foils, Safran et surtout Banque Populaire sont encore en phase de mise au point et de développement et il est prématuré de tirer des conclusions ! Mais les différences entre les bateaux commencent à se voir et c’est la limite de fonctionnement qui est intéressante. Maintenant, il ne faut pas oublier que SMA et PRB constituent toujours les deux bateaux références du circuit. »

Rappel du programme SMA printemps 2015

  • 1er avril, mise à l’eau du monocoque SMA
  • Après mâtage du bateau, premières sorties d’entraînement et banque image
  • 20 au 26 avril, Solo Maître CoQ aux Sables d’Olonne en Figaro Bénéteau
  • 30 avril, baptême du 60’ SMA à Douarnenez
  • 1er au 4 mai, Grand Prix Guyader à Douarnenez en équipage
  • 9 mai, Tour de Belle-Île en équipage
  • 14 au 17 mai, Ar Men Race en double avec Michel Desjoyeaux
  • 19 au 23 juin, Record SNSM avec Michel Desjoyeaux
    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire