Situation instable, et anticyclone en vue pour les solitaires de la Transat Bretagne-Martinique

Après une nuit très difficile , avec des raffales pouvant atteindre 50N, les solitaires ont dû redouibler de vigilance. Avec des changements de voile sont fréquents, le temps passé à la barre des Figaro Bénéteau a été important, et le reste… mais les vitesses sont élevées.
A ce jour, samedi 24 mars 12 heures (heure Paris),  la flotte de la Transat Bretagne- Martinique s’est scindée en deux.
Figaro Bretagne Credit-Mutuel A.Marchand, Photo B.Stichelbaul

La moitié la plus à l’ouest progresse sous spi tandis que l’autre moitié fait route sous solent.
Mais l’ensemble des concurrents  devrait maintenant se trouver au portant, le vent aura adonné pour tout le monde.
Les vitesses moyennes pour la majorité de la flotte sont supérieures à 10 nœuds. Ca file  vite sur l’eau, ce samedi.
Tous sont concentrés à la barre, chacun adapte le plan de voilure en fonction des grains et affine sa trajectoire pour négocier au mieux l’anticyclone qui barre la route.
Il semble que  le repos, ce n’est pas encore pour tout de suite.
Source PC Presse
Au classement de 12H00 ce 23/03/2013

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire