Spectaculaire chavirage d’ Oracle Team USA !

ORACLE TEAM USA, le defender de la 34ème America’s Cup, a chaviré à bord de son catamaran géant, l’AC72, dans la baie de San Francisco, au cours d’une sortie d’entraînement.
Fort heureusement, tous les membres de l’équipage sont indemnes.

Oracle chavirage © Guilain GRENIER/ ORACLE TEAM USA

Le chavirage a eu lieu lors de la huitième journée d’entraînement de l‘équipe, au pied du Golden Gate Bridge. Les conditions étaient musclées, avec des rafales formant un fort clapot à la marée descendante de l’un des plus forts coefficients de l’année. Tandis que l‘équipage manœuvrait le catamaran géant par vent arrière, l’avant du bateau a plongé pour ensuite se retourner.

« Lorsque l’avant a enfourné, l’aile a suivi et quelques équipiers sont tombés à l’eau » explique le tacticien Tom Slingsby (AUS). « L’aile pouvait se briser à tout moment, c’est pourquoi nous avons tous sauté par-dessus bord ».

Avec le catamaran géant couché sur la tranche, les fortes conditions ont rapidement endommagé l’aile. En raison du courant, le bateau a ensuite dérivé vers l’océan et, à la tombée de la nuit, l‘équipe tentait toujours de ramener la plate-forme du catamaran vers la base.
L’aile est entièrement détruite.

« C’est un sacré coup dur. Il s’agit d’une véritable mise à l’épreuve pour toute l’équipe » déclare le skipper Jimmy Spithill (AUS). « Mais j’ai déjà vu ces types relever le même défi lors de notre précédente campagne avant de remporter l’America’s Cup. Seule une équipe solide s’en remettra. Cet incident ne nous empêchera pas de gagner à nouveau l’America’s Cup ».

 

Toutes les équipes engagées dans la 34ème America’s Cup et la Louis Vuitton Cup – la régate de sélection des challengers de l’America’s Cup – peuvent construire deux AC72.
Il s’agit du premier des deux catamarans d’ORACLE TEAM USA.
La mise à l’eau du second est prévue en début d’année prochaine.

Les organisateurs ont déclaré que le chavirage de l’équipe américaine n’affectera pas le calendrier 2013 des régates.

« ORACLE TEAM USA doit désormais faire face à un immense challenge » commente Stephen Barclay (NZL), le PDG de la 34ème America’s Cup. « L’équipe américaine va maintenant évaluer les dégâts causés par le chavirage et elle redéfinira son programme en fonction de ceux-ci. Nous les attendons pour défendre la Coupe l’été prochain comme prévu ».
Communiqué de l’orrganisation

 

Site oficiel: www.americascup.com

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire