Speedy s’offre la 48ème édition de la SNIM !

 

La Course – Comme à son  habitude, le dernier jour de la SNIM a offert une dernière configuration météo inédite sur le week-end. Au menu, donc, un vent d’est frisquet, laissant longtemps planer la menace de quelque averse et forcissant gentiment jusqu’à 15-16 nœuds en rade sud (avec rafales à 26) et 14-15 en rade nord (rafales à 24) en milieu d’après-midi. Idéal pour faire le plein de sensations avant le retour à la maison. Et, bien évidemment, pour jouer la gagne ou grignoter quelques places lors du dernier sprint. Jusqu’à un retour au port mouillé.

SNIM-©PierickJeannoutot

Chez les grands IRC, il a fallu attendre la décision du jury pour connaître le vainqueur. Entre le Speedy de Hans Riegel, leader à l’aube de cette ultime journée, et le GP42 « Team Vision Future » de Jean-Jacques Chaubard, le tenant du titre, la victoire s’est joué à peu de choses. Au final, le bien-nommé Speedy aura fait parlé sa pointe de vitesse pour emporter la mise, grâce notamment au dernier parcours côtier. « Ce fut une vraie belle bagarre, se réjouissait Hans Riegel. J’ai beaucoup apprécié cette course avec des conditions météo changeantes. Il faut dire qu’il y avait plusieurs Marseillais sur le bateau, ils étaient dans leur salon. »

Forcément un peu déçu, Clément Giraud, numéro 1 sur« Team Vision Future » livrait son analyse. « Dans la première manche de la journée, tous les bateaux ont eu leur mot à dire et on arrive en paquet. Mais le bilan reste positif. On ne va pas ré-inventer les qualités du bateau, performant au portant mais plus en difficulté au près. Le GP 42 procure beaucoup de plaisir car il est vraiment exigeant. »

En IRC 2, le suspens aura été moins présent puisque le« Glen Ellen V » de Dominique Tian est resté invaincu jusqu’au bout. Un Grand Chelem que la barreuse Coraline Jonet apprécie à sa juste valeur.« Cela n’a pas été une formalité car beaucoup de choses pouvaient se passer jusqu’au dernier moment. On a fait un bon boulot d’équipe avec, au passage, un remarquable travail de Yannick Peduzzi à la tactique. Après la Massilia, on gagne la SNIM : c’est évidemment du plaisir mais il faut rester humble par rapport au nombre de concurrents (8 inscrits en IRC 2). »

En IRC 3, « Prime Time » n’a pas fait dans la dentelle non plus, s’imposant haut la main. Plus chaud, en revanche, pour les accessits, « Jin Tonic Sequel » sautant « Tchin-Tchin » au terme de cette ultime journée pour s’emparer de la deuxième place. Un podium entièrement composé d’A35.

En IRC 4, le JPK.10.10 « Zulu » s’impose devant « Fioupelan-Faculté des Sciences » et « Nautiplus Geroul » au terme des quatre régates du jour. Chaud dans une série comprenant 32 unités.

Dans le rond des monotypies, la lutte a également été chaude jusqu’au bout. Dans l’intimité des Day-Boat (3 bateaux seulement), «Bliss » a finalement mangé un « Carbonara » déclinant. En J80, la Marine toulonnaise, présente en nombre (sept bateaux), a joué placé mais pas gagnant avec « Antarès » (2ème) et « Atria »(finalement 3ème). Le local de l’étape, Stéphane Sollari sur« La Nautique s’adjuge la victoire finale. En Grand Surprise, les Bretons de La Trinité-sur-mer sur « Tigresse » ont croqué « Les Fous du Volant » lors de cette dernière journée. Et « Sapajou » a détrôné l’ « AS BPCE » du podium. Enfin, en SB20, le président de la classe et britannique John Pollard a bien mené son affaire, devant les deux bateaux du COYCH, « Euro Voiles » et « Cap 3 ».

A l’heure de la remise des prix, certains ont déjà la tête à la prochaine édition. Chez les J80, comme chez les Grand Surprise, l’idée est au retour… en force sur la 49e SNIM !

Le bilan – Bernard Amiel, président de la Société Nautique de Marseille : “La SNIM, c’est 650.000 euros de retombées économiques sur Marseille !“

Extrait « Cette 48e édition a été fidèle à l’esprit SNIM, qui règne, à Marseille, chaque week-end de Pâques, depuis près d’un demi-siècle…… Sportivement, même si c’est une déception pour la plupart, de ne pas avoir disputé la course de nuit, les équipages ont disputé huit manches, et se sont régalés à naviguer dans des conditions différentes chaque jour ! L’ambiance a été fabuleuse sur les pontons et au cœur du village. D’ailleurs, les Grand Surprise et les J80 ont été conquis, et ont promis de revenir plus nombreux en 2014…….. »

Sur les pontons –Xavier Rohart en profite

Heureux d’être là, le Stariste revenait après huit ans d’absence sur la SNIM. Sur le Toulon Provence Méditerranée du COYCH, les performances n’ont pas été à la hauteur des attentes du bateau mais l’équipage est en pleine construction.
Petit parmi les grands en IRC 1, le Mumm 34 a bien bossé dans l’optique du Tour de France. Un travail à long terme.
Source: Raphaël Mira

Les classements généraux :

IRC 1 (six courses, cinq retenues)
1/ Speedy (Marten 49, Hans Riegel, Bernard Xiberras, Ger)
2/ Team Vision Future (GP42, Jean-Jacques Chaubard, Sui)
3/ Eleuthera (Grand Soleil 44 race 2,5, Hervé Borgoltz, Fra)

IRC 2 (six courses, cinq retenues)
1/ Glen Ellen V (A40 RC, Dominique Tian, Fra)
2/Espritsud.net (J111, Thierry Bouchard, Fra)
3/ Jacanda (IMX40, Christian Dupont, Fra)

IRC 3 (six courses, cinq retenues)
1/ Prime Time (A35, Marc Alperovitch, Fra)
2/ Jin Tonic Sequel (A35, Bernard Daurelle, Fra)
3/ Tchin Tchin (A35, Jean-Claude Bertrand, Fra)

IRC 4 (huit courses, sept retenues) :
1/ Zulu (JPK1010, François Alicot, Fra)
2/ Fioupelan Faculté des Sciences (Elan 333 GTE, Frédéric Forestier, Fra)
3/ Nautiplus Geroul (Sunfast 3200, Roland Montagny, Fra)

Grand Surprise (huit courses, sept retenues) :
1/ Tigresse (Loïc Fournier-Foch, Fra)
2/lesfousduvolant.com (Pascal Fravalo, Fra)
3/ Sapajou (Christophe Dupin, Fra)

J80 (huit courses, sept retenues) :
1/ La Nautique (Stéphane Sollari, Fra)
2/ Antarès (Eric Bussy, Fra)
3/ Atria (Christophe Lenoir, Fra)

SB20 (huit courses, sept retenues) :
1/ Xcellent (John Pollard, GBR)
2/ Euro Voiles (Denis Infante, Fra)
3/ Cap 3 (Laurent Bernaz, Fra)

Day Boat (sept courses, six retenues)
1/ Bliss (Rémi Colace, Fra)
2/ Carbonara (Lionel Mallet, Fra)
3/ Virago (Stéphane Couderc, Fra)

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire