Succès total pour une première à Toulon en France

Ce Super Sunday a scellé la domination d’Artemis Racing pour cette toute première étape française des Louis Vuitton America’s Cup World Series au terme de six magnifiques régates disputées dans l’arène du stade naturel de la rade de Toulon. La pression sportive était tangible pour les six équipes engagées dans les épreuves préliminaires de la 35ème America’s Cup. Après Portsmouth (Angleterre), Göteborg (Suède), Hamilton (Bermudes), Oman, New York et Chicago, Toulon représentait un enjeu important avant l’ultime étape, en novembre à Fukuoka au Japon. Pour Groupama Team France, emmené par Franck Cammas, ces deux journées étaient une occasion unique d’aller à la rencontre du public français, de faire découvrir l’America’s Cup et de montrer qu’ils étaient dans le match.

toulon-remise-prix-ca

Les Suédois intouchables
Après les Bermudes en 2015 et Chicago en juin dernier, c’est la 3e fois que Nathan Outteridge et son équipe remportent une étape des Louis Vuitton America’s Cup Series.
« Artemis Racing est une belle équipe, même si ce n’est pas la plus grosse. Les gens sont géniaux, Iain Percy est un leader impressionnant. Notre barreur est revenu de Rio avec une médaille d’argent et son retour nous a reboostés. Notre objectif, comme tout le monde, c’est de gagner ! confiait Loïck Peyron samedi – le navigateur tricolore fait partie du design team d’Artemis Racing, au même titre que de nombreux ingénieurs et architectes français.

artemis-ac-toulon© ACEA 2016 Photo Ricardo Pinto

Sur l’eau, à bord des AC45F monotypes, ce sont Nathan Outteridge et ses compères qui ont fait le travail.  Avec trois victoires de manche sur six, ils s’imposent logiquement dans la rade de Toulon devant SoftBank Team Japan et les Britanniques de Land Rover BAR , lesquels conservent  leur leadership au classement général des Louis Vuitton America’s Cup Series.

Bilan positif pour les Français
Groupama Team France termine 4e, après avoir frôlé le jackpot dans l’ultime manche de la journée. Auteurs d’un départ superbe, Franck Cammas et ses quatre équipiers ont dominé toute la course jusque dans l’ultime bord. Devant un public venu très nombreux à Toulon admirer le spectacle des catamarans ailés, les Français ont monté qu’ils étaient bien dans le match et créé un engouement sans précédent pour leur projet.

toulon-ac-equipage-cammas© ACEA 2016 Photo Ricardo Pinto

Carton plein pour Toulon
Mission accomplie pour les organisateurs de cet événement exceptionnel. Les fans de voile et le public étaient au rendez-vous (Toulon Provence Méditerranée annonce 260 000 spectateurs sur les trois jours) ; le déroulé sportif a été pleinement respecté avec les 6 régates prévues au programme, courues dans des vents légers de cette arrière-saison très estivale.  De leur côté, les coureurs ont été conquis par la beauté du plan d’eau et par le site lui-même qui se prêtait parfaitement à l’accueil d’une épreuve de cette envergure.
toulon-voiliers-de-la-ca© ACEA 2016 Photo Ricardo Pinto

Classement des Louis Vuitton America’s Cup World Series Toulon : 
1- Artemis Racing (1,1,3, 1,3,5 ) – 76 pts
2- SoftBank Team Japan (5,4,5, 2,4,1)– 71 pts
3- Land Rover BAR (6,6,1, 3,1,4 )– 70 pts
4- Groupama Team France (4,3,2, 6,2,3) – 68 pts
5- Emirates Team New Zealand (2,2,6, 5,6,2 ) – 63 pts
6- ORACLE TEAM USA (3,5,4, 4,5,6)– 57 pts

Classement général des Louis Vuitton America’s Cup World Series après 8 épreuves : 
1- Land Rover BAR; skipper/barreur Ben Ainslie – 437 points
2- ORACLE TEAM USA; skipper/ Jimmy Spithill – 423 points
3- Emirates Team New Zealand; skipper Glenn Ashby / barreur Peter Burling
420 points
4- SoftBank Team Japan; skipper/barreur Dean Barker – 399 points
5- Artemis Racing; skipper/barreur Nathan Outteridge – 391 points
6- Groupama Team France; skipper/barreur Franck Cammas – 360 points

Regards :

Nathan Outteridge, barreur et skipper d’Artemis Racing : « Je suis super content de repartir de Toulon avec cette victoire, surtout vu les conditions de navigation complexes dans lesquelles nous avons régaté pendant les deux jours. Depuis nos débuts en AC45F, nous avons fait de gros progrès, tant au point de vue technique que tactique. C’est ça le but des Louis Vuitton America’s Cup World Series : se préparer à la grande finale. J’ai l’impression que nous sommes en pleine progression, et je suis très satisfait de l’équipe que nous formons avec Iain Percy. Le cadre ici était juste magnifique, et j’espère vraiment pouvoir revenir naviguer à Toulon ».

Franck Cammas, skipper de Groupama Team France : « Ce week-end est finalement un bon bilan, avec quatre places dans le top 3. C’est positif pour nous. Bien sûr, on aurait pu espérer mieux dans la dernière manche, mais nous n’avons pas pu contrôler nos adversaires ni aller chercher les bonnes risées. C’est comme ça, cela fait partie du jeu et de la régate ! En tout cas, c’était super sympa de voir autant de monde à terre pour admirer le spectacle. Le public était au rendez-vous. Il y a un vrai potentiel populaire derrière une équipe de France engagée dans l’America’s Cup. On est ravis du travail qui a été réalisé par Toulon Provence Méditerranée et par la ville de Toulon pour organiser cet événement très attendu. Une expérience très positive aussi pour nos partenaires. Ils ont d’autant plus envie de nous suivre et de continuer à nos côtés ».

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire