La longue route à la recherche de partenaires …

Après une escale à la Martinique, le skipper franco-italien Alessandro Di Benedetto mettait le cap sur la Guadeloupe..
Objectif : rechercher de nouveaux partenaires financiers pour ses prochaines courses dont particulièrement la Route du Rhum 2014 et un nouveau Vendée Globe en 2016.
Avec l’aide de sa compagne Aurélie, il effectue en ce moment le convoyage de son 60 pieds Team Plastique d’Itajai  (Brésil) vers les Sables d’Olonne (France).

Alessandro di Benedetto
Alessandro souhaite trouver des entreprises prêtes à s’afficher sur les voiles et la coque de son IMOCA.

Deux grandes courses terminées

Après le Vendée Globe 2012/2013 qu’il terminera en 11ème positionet tout au long duquel, ce marin aventureux a tenu en haleine ses internautes, Alessandro s’engage dans la Transat Jacques Vabre et arrivera au Brésil en 9ème position avec Alberto Monaco, son co-équipier plus habitué à barrer son dériveur de 4.70m, et qui découvrira sur le tas la navigation sur un grand monocoque Imoca de 60 pieds (un peu plus de 18 m)
« Je connais parfaitement ce bateau pour l’avoir préparé avec Alessandro pendant un an, mais je n’avais jamais navigué dessus plus d’une journée ! »
Alessandro lui-même, n’avait eu que six mois, avant le départ du Vendée Globe, pour faire connaissance avec son coursier.
Mais il faut aussi préciser qu’Alessandro tout juste avant cette course en solitaire, bouclait un tour du monde sur un Mini 6,50, un bateau 3 fois plus petit que Team Plastique.

Team Plastique

Mis à l’eau en 1998 Team Plastique (60 pieds de la classe IMOCA) n’en est pas à son coup d’essai dans la course au large (ex-Sodebo, VMI, puis Akena Vérandas).Thomas Coville (6e en 2000-2001), Sébastien Josse (5e en 2004-2005) et Arnaud Boissières (7e en 2008-2009) l’ont en effet mené avec succès sur l’Everest des mers qu’est le Vendée Globe.

A. Di Bendetto Team PlastiqueSur ce monocoque qui a connu bien des milles et de grands skippers , il est temps pour le marin
de changer de monture.A.Di Benedetto Photo A.C.

Alessandro qui a un passé complètement « déjanté » sous son aspect positif, espère, trouver ce financement pour arriver en Guadeloupe sur un 60 pieds et dans la course et non en marginal comme il a su le faire…

Souvenez-vous .. il était, non engagé, au milieu de la flotte d’une Route du Rhum, sur un cata de sport, sommairement aménagé pour une traversée de l’Atlantique, et il avait atteint la Guadeloupe, s’amarrant au ponton en toute discrétion !
Le géologue franco-italien n’en n’est pas à son premier exploit sur ce type de catamaran.

Alessandro qui  n’envisage pas d’autres aventures inédites a désormais pris goût à l’Everest du Vendée Globe, et espère fortement trouver celui de la Route du Rhum… et dit-il  » Je souhaite continuer à partager de belles histoires de tour du monde avec le public.. J’ai évalué qu’avec un budget de trois millions d’euros, je pourrai acquérir un voilier construit pour l’édition de 2008 et être au départ du Vendée Globe en 2016″

Comme pour bien d’autres skippers cette route à la recherche de partenaires financiers n’est pas toujours facile !

 

 

 

 

 

 

 

Pour plus d’infos et de contact :

http://www.teamplastique-voile.com/

 

 

 

 

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire