Sur le podium de la Solo Arrimer : Morgan, Thierry et Yann

Une belle réussite pour le skipper de Gedimat qui avait annoncé sa participation à la course peu de temps après son abandon de la Transat Bretagne Martinique.
Parti jeudi à 12h des Sables d’Olonne aux côtés de ses 25 concurrents, Thierry Chabagny boucle la Solo Arrimer à la 2e place à 22h01’45’’, après 1 journée 9 heures 53 minutes et 45 secondes de course, derrière le vainqueur Morgan Lagravière (Vendée) et devant Yann Eliès (Groupe Queguiner), troisième.

Thierry Chabagny skipper de Gedimat

L’objectif était simple pour le marin : se préparer sereinement à la Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire en se mesurant aux meilleurs.
Thierry Chabagny a fait bien mieux : il a marqué les esprits à un mois et demi du départ de Bordeaux et montré, s’il en était encore besoin, qu’il faudra compter avec lui.

Annoncée comme un parcours typique de Solitaire du Figaro, cette Solo Arrimer a tenu toutes ses promesses : un plateau hétéroclite, des skippers de renom, des conditions parfois compliquées, de la tactique et de la stratégie. Thierry Chabagny est entré d’emblée dans le match, en pointant en 5e position à la bouée de dégagement.
Dès lors, le skipper de Gedimat n’a eu de cesse d’être aux avant-postes, animant l’épreuve et tenant tête à ses concurrents. Tout au long du parcours, il a résisté aux assauts de ses poursuivants et mis une belle pression dans le peloton de tête, lors d’une course intense et maîtrisée.

Source : Rp-Carraes

Rapide retour sur la course :

Deuxième au passage du pont de l’ile de Ré jeudi après-midi, Thierry Chabagny est toujours dans le top 5 au petit matin vendredi, après avoir mené la flotte pendant de longs milles dans la nuit. Vendredi midi, il passe la bouée Mich’Bot en 3e position, à seulement 10 minutes du leader, Morgan Lagravière, qui ne lâchera plus la tête de course jusqu’à l’arrivée. Dans un vent de 12 à 15 nœuds, Morgan Lagravière, Thierry Chabagny et Yann Eliès se livrent alors à une véritable bataille sur l’eau : Morgan mène la flotte, Thierry réussit à passer Yann à la faveur d’une risée et ils franchiront la ligne d’arrivée dans cet ordre.

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire