Transat Bretagne- Martinique : Yann Eliès contraint à l’abandon

 

Yann Elies (Groupe Quéguiner – Leucémie Espoir) le précisait hier, il se préparait au pire avec l’arrivée d’un nouveau coup de vent. « Le but, sera d’essayer de se sortir de ce passage difficile avec le bateau dans le meilleur état possible », lâchait-il. Malheureusement, ce matin, les fortes rafales de vent – plus de 40 noeuds – ne l’ont pas épargné. A 7h06 ce jeudi, il prévenait par téléphone la Direction de course d’une avarie, précisant que le renfort du deuxième ris de la grand voile s’était arraché vers 6h45. Après s’être laissé le temps de la réflexion, le navigateur, positionné à 230 milles dans l’ouest de Porto au Portugal, vient d’annoncer officiellement son abandon.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire