Transat Jacques Vabre : abandon du Mono60 Edmond de Rothschild

Auteurs d’un remarqué début de course et tandis qu’ils emmenaient au dernier pointage le groupe de l’Ouest, Sébastien Josse et Charles Caudrelier viennent d’annoncer leur abandon. Un choix plus que difficile pour les deux compétiteurs mais dicté par leur sens marin et le souhait de ramener le dernier-né des Gitana à bon port. L’équipage est en bonne santé et n’a pas demandé assistance. Le Mono60 Edmond de Rothschild a fait demi-tour et mis le cap vers Lorient, son port d’attache, qu’il devrait atteindre demain en fin d’après-midi.

A 19h, le duo d’Edmond de Rothschild contactait Cyril Dardashti, le directeur du Gitana Team, pour lui faire part de leur souhait de se retirer de la Transat Jacques Vabre 2015. Une décision dont Sébastien Josse nous expliquait les raisons : « Depuis cet après-midi, nous connaissons une série d’incidents à bord d’Edmond de Rothschild. Pris séparément, ces problèmes restent mineurs et pourraient éventuellement être solutionnés si nous avions une météo plus clémente qui nous permettait de bricoler. Mais assemblés et compte tenu des conditions météorologiques annoncées pour les prochaines 48 heures, nous savons que ces incidents pourraient nous mettre dans la situation d’une avarie majeure et dangereuse tant pour les hommes que pour le bateau. Les fichiers annoncent plus de 40 nœuds de vent et une mer violente avec des vagues de plus de 7 mètres. Avec Charles, ce soir, nous considérons qu’il serait irresponsable d’amener le bateau dans ces conditions. Le bateau a é té mis à l’eau il y a deux mois et demi et malgré un travail remarquable de tous les membres du Gitana pour optimiser ce petit temps de mise au point, il souffre de sa jeunesse. Cet abandon a été une décision très difficile à prendre mais il est hors de question de mettre en péril le projet. La construction du Mono60 Edmond de Rothschild a réclamé plus d’un an de travail et ce bateau a été conçu et imaginé pour le Vendée Globe, qui reste l’objectif majeur de l’équipe avec cette unité. C’est dur de devoir renoncer mais nous ne devons pas perdre de vue notre but. »

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire