Transat Jacques Vabre : Maître Coq contraint à l’abandon

La fixation d’étai principal s’étant désolidarisée lors de la première nuit de course, Jérémie Beyou et Philippe Legros ont décidé de jeter l’éponge à Roscoff n’ayant pu réparer en toute sérénité.

2015-MAITRE_COQ Photo _JMLiot

2015-MAITRE_COQ Photo _JMLiot

L’équipe technique de Maître CoQ s’est affairée dès l’arrivée du monocoque IMOCA à Bloscon vers 8h30, mais si elle a pu remplacer la pièce défectueuse, elle n’a pu garantir sa fiabilité dans le gros temps. La décision a donc été prise d’abandonner la Transat Jacques Vabre 2015, en accord avec Stéphane Sallé, Directeur général de Maître CoQ.

« C’est très dur pour nous deux, pour l’équipe, pour les partenaires… Mais aujourd’hui les conditions ne sont pas réunies en termes de sécurité pour les hommes et le matériel. Il va falloir se poser et analyser tout cela avec l’équipe. Aujourd’hui il y a deux scénarii en fonction des conclusions que l’on tirera : soit on convoie le bateau à Saint-Barth pour prendre le départ de la transat B2B et se tester face à la concurrence à armes égales, soit on rentre en chantier afin de naviguer plus tôt en 2016. »

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire