Transquadra : Pogo à la dérive, marins récupérés

L’équipage a été récupéré sain et sauf par un cargo, le Polonie,  faisant route vers Belem .
A 19H45 TU,  hier, le CROSS Gris Nez a contacté la direction de course pour signaler le déclenchement de la balise de détresse EPIRB du Pogo 8.50 Zinzolin.

Transquadra 2014-2015

Les appels par Iridium n’ont pas eu de réponse.

Contactés par le CROSS, les voiliers Giogio Le Sothiou et Détours du Monde, se sont déroutés vers la position de Zinzolin, ils se trouvaient à 36 milles de Zinzolin.

Un cargo en route vers le Brésil est arrivé sur zone, avant eux. Ils ont entendu les conversations VHF entre Zinzolin et le cargo.

Le cargo a récupéré Benoit Amalric, 47 ans ingénieur à Vaucresson, et Eric Mézières, chef d’entreprise, à Montreuil, sains et saufs.

Zinzolin a été laissé à la dérive.  »En fait le bateau est parti au lof s’est couché et le mât s’est cassé » précise, Mico Bolo, directeur de course, soulagé ce matin d’apprendre le sauvetage des deux marins.

 »Le Pogo est resté 40 minutes à l’envers. Le barreur s’est intallé sur la coque tandis que son équipier est resté coincé à l’intérieur. Ce qui explique l’interruption du signal de la balise comme de l’iridium. Au bout d’une heure le bateau s’est redressé. » Zinzolin avait déjà démâté lors de la précédente édition de la course mais sous gréement de fortune avait réussi à rallier l’arrivée au Marin. A l’heure qu’il est Benoit Amalric et Eric Mézières ont tout perdu et naviguent vers l’Amérique du Sud.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire