Un appel pour préserver la filière et le savoir-faire français dans le transport maritime de produits énergétiques

Armateurs de France et 5 organisations syndicales (UGICT CGT, CGT, CFDT, CFE CGC, CFTC) ont signé, vendredi, un appel à une réforme immédiate de la loi du 31 décembre 1992, relative à la sécurité des approvisionnements stratégiques en produits pétroliers.

 La démarche des partenaires sociaux, inédite à l’échelle de la branche, fait suite à la remise au Gouvernement d’un rapport confirmant la nécessité de maintenir une capacité minimale de transport maritime sous pavillon national, afin de répondre en temps de crise ou de pénurie aux besoins en énergie du pays et de ses forces armées.

petrolier-LDEn effet, la crise profonde que connaissent depuis 2008 les entreprises de ce secteur a conduit à une baisse constante du nombre de navires spécialisés sous pavillon français et menace aujourd’hui l’ensemble de la filière, dont l’excellence et la technicité sont pourtant salués de manière unanime à l’international.

« A chaque fois que nous perdons des navires, nous perdons également des emplois de navigants français hautement qualifiés, qui sont au cœur de notre métier. Il sera bientôt impossible de maintenir une filière car nous n’aurons plus suffisamment de marins français formés et qualifiés », a souligné Raymond VIDIL, Président d’Armateurs de France. « Or sans navire et sans marins français pour approvisionner notre pays en pétrole ou en charbon, il n’y a plus d’indépendance stratégique ».

« Les solutions sont sur la table, il appartient maintenant au Gouvernement de faire son choix », a ajouté Raymond VIDIL.

  L’objectif, affiché depuis plus de deux ans par Armateurs de France, est de préserver la filière et le savoir-faire français dans le transport maritime de produits énergétiques (pétrole brut, produits raffinés, gaz, charbon).

Source : Armateurs de France

www.armateursdefrance.fr

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire