Un arrêté pour lutter contre la vente illégale de poissons

Pourquoi sanctionner ?

Dans le but de lutter le braconnage, le Ministère de l’agriculture et de la pêche
a pris des mesures radicales pour stopper la revente par certains plaisanciers à des restaurateurs ou mareyeurs peu scrupuleux.
Le nouveau décret publié le 17 mai 2011 est, pour l’instant, passé inaperçu.

POISSONS PECHES @A.CASSIM
Désormais les pêcheurs plaisanciers devront couper une partie de la nageoire caudale de certaines espèces de poisson.

Bon nombre de pêcheurs amateurs seront fort surpris par cette arrêté, mais la fraude est si importante qu’il a fallu règlement cette activité de pêche plaisance.

Quelles obligations et quels risques encourus en cas de non-application de l’arrêté ?

Les pêcheurs professionnels qui ne sont évidemment pas concernés sont d’ailleurs sont en grande partie à l’origine de cette décision,  la revente « au noir » des poissons représentant un important « manque à gagner »pour cette profession déjà en grande difficulté.

Y a-t-il  des ciseaux à bord ?
CISEAUX POUR LES CAUDALES DES POISSONS @A.CASSIM
Pour différencier ses prises, les pêcheurs plaisanciers doivent désormais obligatoirement couper une partie de la nageoire caudale des poissons « dès la mise à bord ou dès la capture ».
Les ciseaux font désormais partie de l’équipement obligatoire du pêcheur amateur.

Au-delà de la sanction pénale, les pêcheurs risquent, en cas de contrôle, une amende de 1500€.

L’application de l’ arrêté du ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement du 17 mai 2011 est effective depuis sa parution au Journal officiel du 27 mai.

Collaboration Marie Gauvain

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire