Un détour par les îles du Cap Vert pour les concurrents de la course

Jamais, dans l’histoire de la Transat AG2R LA MONDIALE, les équipages n’étaient descendus aussi bas dans l’Atlantique pour rejoindre Saint-Barthélemy. Cette nuit, aux alentours de 2h du matin, les premiers devraient pointer leurs étraves devant les eaux poissonneuses de l’Archipel du cap Vert. Un moment clé dans la course pour les 7 équipages en tête. Gedimat conservera-t-il sa place de leader face à un Agir Recouvrement remonté comme une pendule ? En queue de peloton, Cuisines Ixina, Free Dom Services à Domicile et Lorientreprendre prennent beaucoup de retard : 356 milles au dernier pointage. Et cela risque de continuer…

AG2R dauphins

Sal, Boavista, Sao Vincente, Maio… des noms qui chantent déjà dans la tête des skippers. En cette fin d’après-midi, Cesaria Evora doit sans doute envahir les cockpits des Figaro Bénéteau 2 alors que les conditions de navigation sont « idylliques », selon Gildas Morvan (Cercle Vert). 20 nœuds, mer belle, de quoi filer à plus de 9 nœuds, les étraves pointées vers l’archipel cap verdien que personne n’a encore traversé en mode course !

De l’importance des petits décalages

80 milles en latéral séparent Cercle Vert, qui a choisi une trajectoire nord, de Generali, plus au sud. « On s’est décalés au vent pour ne pas rester dans le sillage des leaders. Nous verrons bien ce que ça donnera… Nous provoquons les opportunités ! » confiait Alexis Loison (Cercle Vert), à la vacation de la mi-journée. C’est sûr, derrière les deux leaders Gedimat et Agir Recouvrement, on tente des coups, on cogite, on croit en un retournement de situation, on en devient presque superstitieux : Nicolas Lunven (Generali) n’a toujours pas retiré ses chaussettes rouges porte-bonheur qu’il porte depuis le départ de Concarneau… Bref, le résultat des stratégies de chacun se verra au moment d’embouquer les alizés profonds après le passage du cap Vert, ces vents d’est toniques, parfois capricieux, mais qui pousseront d’une traite les équipages vers Saint-Barthélemy. Le suspense reste à son comble concernant les deux tandems Gedimat et Agir Recouvrement qui se contrôlent depuis 5 jours maintenant… Sans compter Xavier Macaire et Sébastien Simon (Bretagne – CMB Performance) qui reviennent comme des balles !

 

   

 

 

 

 

 
 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire