Un kiwi dans la Route du Rhum – La Banque Postale

Conrad Colman photographié par lui-même lors de sa qualificationInstallé en France depuis un an, la Route du Rhum n’était pas au programme du jeune néo-zélandais  Conrad Colman plus habitué à évoluer en Class Mini.

Forgé à l’idée d’une participation au Vendée Globe en 2016, Conrad n’avait pas d’objectif particulier pour cette  transatlantique.
Mais l’opportunité d’affréter un Class 40 s’offre au marin. L’occasion est trop belle pour la laisser passer, et le projet va très vite se mettre en place.

Aujourd’hui Conrad Colman est sur la ligne de départ, en attendant de se retrouver l’année prochaine dans la Global Ocean Race qui est une course autour du monde en double avec escales.
De beaux entraînements assurés avant  le Vendée Globe.

Mais qui est donc ce jeune Conrad Colman ?

Conrad est né en Nouvelle-Zélande d’un père américain et d’une mère néo-zélandaise tous deux navigateurs passionnés. Il a passé son enfance à Auckland avant de partir à 15 ans pour les États-Unis afin d’y poursuivre ses études. Cycliste semi-pro pendant ses études d’économie dans le Colorado, il monte avec deux amis son entreprise de fabrication de vélos en titane qu’il revendra avant de partir pour   l’Europe son diplôme en poche.

Inspiré par son père, Conrad décide finalement d’assouvir sa passion pour la course au large et ilmet le cap sur l’Angleterre en 2007 où il suit les cours de la Yatch Race Academy. Il passe l’annéesuivante à donner des cours de voile, préparer des bateaux pour de grandes courses ( Nigel King pour la Figaro, Steve White pour le Vendée Globe) avant de décider de partir pour la France, berceau de la course au large.

Conrad peut aussi ajouter son nom à la longue liste des jeunes navigateurs de La Classe Mini.

Les meilleurs sont passés par là: Isabelle Autissier, Ellen Mac Arthur, Laurent Bourgnon, Michel Desjoyaux…
La Classe mini permet aux navigateurs de se former sur des voiliers de 6,50m sans aucune assistance durant les courses. Point phare de la saison, la Transat La Rochelle Bahia à laquelle participe Conrad en 2009. Il arrive en milieu de flotte malgré une avarie de pilote automatique qui le pousse à barrer son bateau plus de 20h par jour.

Une transatlantique passionnante pour les 45 Class 40 qualifiés

Alors que la course aux records est lancée pour les maxi multicoques avec Groupama qui annonce unetraversée en 7 jours entre St Malo et Pointe à Pitre, les class 40 devraient mettre environ 20 jours. La bataille devrait être rude car cette catégorie compte 2/3 des bateaux inscrits au départ.

Conrad est le premier Néo-Zélandais à prendre le départ de cette course mythique, et compte bien ainsi rentrer dans l’histoire.Conrad Colman  @gill portrait

Son Class 40 affrété pour la Route du Rhum est un bateau nouvelle génération et très compétitif, il est l’un des plus légers et puissants de sa catégorie.
Avec un design des architectes Owen & Clark, le bateau a été construit en 2009 par la société Jaz Marine en Afrique du Sud et la Route du Rhum va être une excellente opportunité de se mesurer aux meilleurs et de prouver sa qualité

Un parrain de légende pour 40 Degrees :

Le canadien Mike Birch vainqueur de la première édition de cette course mythique, avec 98″ d’écart avec son poursuivant Michel Malinovsky après plus de 3 semaines de mer. Mike Birch parraine aussi le projet Global Ocean que Conrad Colman mènera avec son co-skipper l’Américain Ryan Finn.
Le regard porté par Mike Birch sur Conrad et son co-skipper Ryan Finn

« Deux jeunes skippers avec une motivation et une expérience qui les porteront vers les sommets de la victoire ».

Pour plus d’infos : www.conradcolman.com

    Imprimer Commenter Partager

    Une réponse à Un kiwi dans la Route du Rhum – La Banque Postale

    1. bruballa dit :

      Si Conrad a autant de talent que ses compatriotes en noir, on peut lui souhaiter autant de succés !

    Laisser un commentaire