Un mollusque retrouvé dans le Pacifique

L’Allonautilus scrobiculatus est probablement l’animal le plus rare de la planète.
Alors que personne ne l’avait observé depuis 30 ans, et qu’on le pensait disparu, un spécimen de ce mollusque a été observé et filmé au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Allonautilus

Allonautilus
Crédits photo : Peter Ward

C’est au début du mois d’août dernier qu’un biologiste marin américain, Peter Ward, a fait une rencontre exceptionnelle, puisque c’est la seconde fois seulement qu’un spécimen d’Allonautilus scrobiculatus est observé, après Bruce Saunders, géologue au Bryn Mawr College de Pennsylvanie, en 1984. Ces deux observations ont été faites au même endroit, au large de l’île Ndrova, en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Ce mollusque possède une coquille jaune d’or gluante et couverte de poils. Il s’agit d’une espèce panchronique, à savoir qu’elle n’a que très peu évolué depuis 500 millions d’années. Un « fossile vivant » comme les biologistes le surnomment. En raison de sa coquille, l’espèce avait d’abord été classée dans le genre des nautiles, mais en 1997, un nouveau genre, l’Allonautilus, a été défini pour ce mollusque.

Pour parvenir à observer ce qui « pourrait bien être l’animal le plus rare au monde », comme le décrit Peter Ward, l’équipe de ce dernier a mis au point un système de caméras à appâts qu’elle a installé à 400 mètres en dessous du niveau de la mer, ce qui a permis de rapporter des premières images de l’animal dans son environnement naturel.

Après les avoir filmé, les scientifiques ont placé des petits capteurs sur leur coquille afin d’en connaître davantage sur eux. La survie de ces mollusques pourrait être menacée, car la Papouasie-Nouvelle-Guinée a autorisé des projets d’exploitation minière dans les fonds marins où les Allonautilus scrobiculatus ont été repérés, ce qui risque de rompre leur équilibre alimentaire.

Peter Ward
Source : theindependant
Info : http://sciencepost.fr/

 

 

 

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire