Un partenaire de poids pour l’expédition 7ème Continent

SUEZ environnement annonce à l’Unesco, ce 8 juin, Journée Mondiale de l’Océan , son partenariat avec
l’expédition 7me Continent
« Relever le défi de la préservation des océans nécessite une mobilisation de l’ensemble des parties prenantes acteurs
 politiques, économiques et société civile. Nous sommes ravis de ce partenariat avec la COI/UNESCO et plusieurs ONG
qui permettra d’aller plus loin dans la lutte contre la pollution des océans grâce à la mise encommun de nos solutions
 et de notre capacité de recherche et d’innovation » a ajouté Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de SUEZ
environnement.
« 80% des déchets plastiques présents dans les océans proviennent de l’activité humaine sur les continents.
Aucun océan n’est épargné par la présence massive de déchets plastique
s qui véhiculent perturbateurs endocriniens,
métaux lourds et autres polluants et qui sont autant de pièges pour la biodiversité avec un impact possible sur
la santé humaine. Un partenaire comme SUEZ 
environnement, est pour nous un maillon essentiel de responsabilisation
collective soutenant et encourageant la gestion des déchets, 
sur le modèle d’une économie circulaire »
d
éclarent Francis Vallat Président de Expédition 7e Continent et PatricDeixonne, Chef de Mission et Explorateur
Expedition 7e Continent.
Expédition 7 Continent hoto A.Cassim

LA COMMISSION OCEANOGRAPHIQUE DE L‘UNESCO (COI/UNESCO)
ET SUEZENVIRONNEMENT PARTENAIRES EN FAVEUR DE LA PROTECTION DES OCEANS

Recouvrant près de 71 % de la surface de la terre, les océans jouent un rôle majeur dans le fonctionnement de notre planète.
Ils génèrent 50% de l’oxygène disponible, régulent le climat, stockent le CO2 et représentent parailleurs une richesse
indispensable pour l’homme.
40% de la population mondiale réside en effet à moins de 100kilomètres des côtes et est directement dépendante des océans
pour son alimentation, ses emplois et sondéveloppement.

 

Principal régulateur du climat, l’océan est aujourd’hui menacé par la pollution, à 80% d’origine terrestre.
La Journéemondiale de l’océan, organisée aujourd’hui par la COI/UNESCO et la Plateforme Océan et Climat 2015,
vise àsensibiliser l’ensemble des parties prenantes à la nécessité d’inscrire les océans au cœur des négociations sur le climat,
notamment la conférence Paris Climat 2015, et de mener des actions concrètes pour préserver cetteressource.

 

« L’océan est essentiel à notre bien-être et à l’avenir de notre planète. Tous les gouvernements et toutes les sociétés
doivent unir leurs forces pour garantir sa protection » a déclaré Irina Bokova, Directrice-générale del’UNESCO.

Partenaire majeur de cette Journée, SUEZ environnement réaffirme son implication dans la lutte contre la pollutionen mer
et sur le littoral et s’engage à soutenir dans la durée les actions menées par la COI/UNESCO.
Le Groupesoutient par ailleurs les initiatives de 4 ONG engagées dans la protection des écosystèmes marins sur
les cinqcontinents : l’expédition en Atlantique Nord (mai-juin) et Sud (octobre- novembre) menée par
7ème Continent,l’expédition en Méditerranée (juillet-août) conduite par Expédition MED, les actions de
Goodplanet pour sensibiliserle grand public et le projet de monitoring des déchets aquatiques sur les littoraux européens
porté par SurfriderFoundation Europe dont SUEZ environnement est partenaire depuis 2006.

 

Acteur majeur dans la gestion durable des ressources, SUEZ environnement développe des solutions sur tous les continents
permettant de préserver la ressource en eau, recycler et valoriser les déchets, contribuant ainsi à laprotection des océans.
SUEZ environnement propose des solutions concrètes pour limiter la pollution des océansen amont. Ces solutions visent à :

–         Anticiper les pollutions d’origines terrestres et notamment au niveau des stations de traitementdes eaux usées.
Ecoseastem, qui sera développé à la station de traitement des eaux usées de NiceHaliotis, est le premier projet de recherche
visant à caractériser la pollution générée par les microfibresplastiques1, évaluer ses impacts sur le milieu naturel et déterminer
les technologies pour traiter ce typede pollution.

–         Protéger le littoral grâce aux technologies développées pour améliorer la qualité des eaux debaignade et
protéger et enrichir la biodiversité du littoral :
à Casablanca, 24km de littoral ont étéréhabilités et les plages rendues aux habitants grâce au Système Anti-Pollution du littoral
Est
 inauguréen mai 2015 par Sa Majesté le Roi du Maroc.

–         Préserver la biodiversité des milieux marins grâce aux technologies de traitement des eaux deballast des navires 
l’ensemble de la flotte mondiale devra en être équipée.

 

1 Les microfibres plastiques entrent dans la composition des vêtements. Elles sont relâchées dans les eaux usées lorsdes lavages
en machine et contribuent à la pollution des océans

—————-

COI/UNESCO

La Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO (COI-UNESCO) est la seuleorganisation des
Nations Unies qui se consacre entièrement à la science de l’océan. Cette Commission favorisela coopération internationale
et coordonne des programmes de recherches, de services et de développement de capacités.
Ces programmes ont pour ambition d’améliorer notre connaissance de la nature, de l’océan, de sesressources et des
littoraux afin d’améliorer la gestion, le développement durable et la protection del’environnement marin
ainsi que les processus de prise de décision des États membres.

 

Expédition 7ème Continent à l’assaut des gyres de l’Atlantique

Fondée par le navigateur Patrick Deixonne et présidée par Francis Vallat, Expédition 7ème Continent mène des collectes
de données scientifiques en mer et des campagnes pédagogiques à terre.
Avec pour objectif delocaliser avec précision les masses de déchets qui s’accumulent dans les océans, l’ONG mène des
expéditionsdans les gyres des différents océans : le Pacifique Nord en 2013 et l’Atlantique Nord en 2014.
En 2015, Expédition 7ème Continent prévoit deux expéditions : l’Atlantique Nord du 15 mai au 15 juin 2015 au départ
de Pointe-à-Pitre et l’Atlantique Sud en décembre 2015, au large de Rio.

Expédition MED, référence scientifique en Méditerranée
Expédition MED est un collectif composé d’environnementalistes, de scientifiques européens, d’artistes, d’enseignants
organisés en association loi 1901. Spécialiste reconnu de la Méditerranée qu’elle sillonne depuis2010 dans le cadre
de campagnes scientifiques sur la pollution par le plastique, l’association fondée par BrunoDumontet est devenue experte
sur le sujet et ses travaux ont permis de mettre en lumière la présence en merd’une pollution plastique quasi invisible,
susceptible de rentrer dans notre chaîne alimentaire. Agissant sur tout lepourtour méditerranéen, elle mènera en 2015
son expédition entre l’Italie et la Côte d’Azur, tout en menant desopérations de sensibilisation et de formation au Maghreb.

 

Fondation Goodplanet : sensibilisation, intermédiation et appel à l’action

Depuis sa création en 2005, la Fondation GoodPlanet a pour missions de sensibiliser et d’éduquer le public à la protection
de l’environnement en mettant l’écologie et le Vivre Ensemble au cœur des consciences.
Partenairede longue date de SUEZ environnement, GoodPlanet poursuivra sa mission d’information et de pédagogie en
créant des contenus spécifiques pour sensibiliser le grand public à la problématique de la pollution plastique des océans.

Surfrider Foundation Europe, partenaire historique de SUEZ environnement

Partenaire depuis 2006 de Surfrider Foundation Europe, SUEZ environnement a logiquement choisi de pour suivre ce
partenariat avec l’ONG créée en 1990 par le triple Champion du Monde de Surf Tom Curren.
Engagée pour lamise en valeur durable de l’océan, des vagues et du littoral en Europe, Surfrider Foundation Europe
travailleraavec le soutien de SUEZ environnement sur le projet de quantification et qualification des déchets sur les littoraux européens qui s’inscrit dans le cadre de la convention OSPAR. Délégataire du CEDRE en France sur la Bretagne
et du Ministère de l’Environnement en Espagne sur le Pays Basque, Surfrider Foundation Europeassurera plusieurs
relevés par an sur ces zones et travaillera à des solutions durables.

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire