Un tour du monde en solaire

Jacques Riguidel7 mois de navigation en solitaire.. sans moteur.. sans énergie fossile.. sans assistance.. sans assurance… et aujourd’hui un livre :  «  Un tour du monde en solaire  »  que signe son auteur le navigateur Jacques Riguidel (Éditions L’Ancre de Marine)

Jacques Riguidel, est un marin hors du commun et il nous fait aujourd’hui partager le goût de l’aventure, les émotions intenses vécues durant cet exploit inédit .

La scène de l’aventure
“GLOBE PUISSANCE 9”, est le nom de ce périple écologique réussi de Jacques Riguidel.
C’est un tour du monde à la voile pure, en solitaire, sur son petit voilier de série d’un peu plus de 9 mètres sur lequel il naviguera avec les seules énergies que voudront bien lui accorder la puissance du soleil  et la force du vent.

Sur  Fréquence Jazz il a tourné autour du monde en passant par les 3 caps.
Une  navigation qui a duré sept mois en solitaire sur ce petit bateau de 9,73 m sans assistance, sans sponsor, sans combustible fossile et sans moteur auxiliaire, en harmonie totale avec la nature.

Un tour du monde «solaire» qui_ est en quelque sorte un retour aux sources de la marine à voile.

Un exploit  aussi original que profondément moderne. L’humanité se questionne sur son rapport à la planète Terre. C’est ici la réponse d’un marin… écolo.Jacques-Riguidel et ses prises d'exocets (Photos de l'Album de J.Riguidel

Avec passion, et vérité il nous embarque près de lui dans ce défi où la vie, le bonheur, la peur, le vent, la mer et le soleil ne font plus qu’un.

Seul le grand marin Bernard Moitessier avait réussi ainsi à combiner l’action, le rêve et la réflexion sur la place de l’homme dans l’univers.

« Le tour du monde en solitaire et sans escale par le Cap Horn, l’ “Everest de la voile”, c’était un rêve d’adolescent. Il aura fallu trente années pour surmonter la peur de l’inconnu, la sourde angoisse du futur, et concentrer toutes mes ressources et toute mon énergie à sa réalisation.

Je suis parti sur un petit côtre de 9,73 mètres car je n’avais pas les moyens ni l’envie de voir plus grand. Il m’a fallu penser de manière cohérente à l’eau, à la nourriture, et à l’énergie, et il fallait que tout cela trouve sa place à bord. En résolvant logiquement cette équation, je me suis donné le maximum de chance de réussite.

Alors, l’énergie solaire s’est rapidement révélée comme étant la solution la plus logique. Ainsi, avec très peu d’équipements et un petit budget, j’ai pu réalisér un tour du monde propre, sans énergie fossile. Le solitaire est devenu solaire.

Pendant cette séquence de vie, je me suis servi d’apprentissages antérieurs, et j’ai renforcé mon expérience sur beaucoup de sujets. Analyse systémique, conduite de projet, technique, gestion énergétique, gestion mentale… »

Après ce périple il était donc capital pour Jacques Riguidel de le faire partager :
« Je considère l’écriture de ce livre comme la troisième partie d’une aventure, dont le but est de rendre compte et de transmettre les idées qui se sont imposées à moi lors de la préparation et de la réalisation de ce tour du monde sans énergie fossile. L’expérience accumulée est riche d’enseignements, qui me poussent à aller plus loin dans cette logique… »

Parce que il y a aussi ces marins qui ont un jour fait le tour du monde : Robin Knox Johnston  sur Suhali en 313 jours en 1969, Bernard Moitessier sur Joshua en 68, Yves Gélinas sur Jean du Sud en 1983, Yves Pestel sur Spica en 1980, en 1996 Alain kalita sur Naä, Alain Maignan et s’ajoute à cette liste avec son tour du monde bouclé en cette année 2010 Alessandro Di Benedetto.

« Le Tour du Monde en solaire » fait parti des ouvrages sélectionnés par le jury du « Prix du Cercle de la Mer »

En librairie ou par le net :

http://www.ancre-de-marine.com/boutique/liste_rayons.cfm?code_lg=lg_fr

Pour plus d’infos sur l’aventure du marin  : www.globe-puissance9.com

.

    Imprimer Commenter Partager

    4 réponses à Un tour du monde en solaire

    1. Expoit extraordinaire digne des anciens, BRAVO! Mais je ne vois par pourquoi on annonc un tour du monde solaire… puisqu’il a été fait à la voile pure. Bon, vous me direz que le vent est un des résultats de l’action du soleil sur la planète, d’accord, d’accord, mais le tpour du monde au solaire c’est Solarwatt, PlanetSolar et SolarOdyssey et une visite sur mon blog vous donnera toutes les références pour voir les bateaux solaires actuellement en mer ou en préparation. http://solarly.canalblog.com

    2. tour du monde en solaire lapsus ? en solitaire oui et grand Bravo !

    3. Lisez ce livre… et vous comprendrez…

    4. vermathio dit :

      Le solaire pour l’éclairage, la radio et le frigo en option. La prochaine étape le solaire pour l’hélice avec des paneaux solaires sur le pont. Encore et toujours plus vite. Les challenges sont inépuisables pour les innovateurs

    Laisser un commentaire