Une journée au Nautic , et encore bien d’autres à découvrir jusqu’au 14 décembre

Le Nautic 2014, toutes voiles dehors  et le programme du jourdom6676 (1)
Les champions étaient à l’honneur, ce 8 décembre, au Nautic de Paris.
Pas moins de six titrés mondiaux étaient en effet réunis porte de Versailles ce lundi, pour le plus grand bonheur des visiteurs qui ont pu les rencontrer et échanger avec eux avant la soirée des Champions de la Fédération Française de Voile ce soir, durant laquelle le titre de Marin de l’Année 2014 sera dévoilé*.
Mais les athlètes de la voile n’étaient pas les seuls à attirer l’attention du grand public ; les nouveaux voiliers font aussi leur show, sur une ou plusieurs coques.
Pléiade de champions du monde sur le Nautic
Les visiteurs du Nautic ont pu rencontrer de nombreux champions du monde de voile olympique et de funboard sur le stand de la Fédération Française de Voile. Billy Besson et Marie Riou, doubles champions du Monde 2013 et 2014 en catamaran mixte Nacra 17, Charline Picon, championne du Monde et championne d’Europe 2014 en planche à voile RS:X, Antoine Albeau, champion du Monde 2014 en slalom (22e titre !), Delphine Cousin, championne du Monde 2014 en slalom et Thomas Traversa, champion du monde 2014 en vagues étaient présents et se sont prêtés avec enthousiasme au jeu des questions avec le public avant d’entamer une séance de dédicaces. Trois autres membres de l’Equipe de France étaient à leurs côtés : Jonathan Lobert (Finn), Thomas Le Breton (Finn) et Stéphane Christidis (49er).Océanopolis lance son Fonds de Dotation de la Mer
A 16 heures, Océanopolis Brest a officiellement lancé son Fonds de Dotation de la Mer.
L’objectif de ce dernier ? Partager les connaissances des océans avec le plus grand nombre en menant des actions de sensibilisation liées à la richesse et à la fragilité du patrimoine marin. « La connaissance des océans et le développement des technologies liées à son exploitation seront des éléments clés du développement économique mondial. Recherche et innovation doivent se nourrir d’une véritable culture sociétale partagée des côtes et des océans, de leur histoire, de leur fonctionnement et de leur biodiversité. Explorer les océans, comprendre leur fonctionnement et les changements futurs, transmettre cette connaissance et la partager avec tous sont les enjeux de demain », a expliqué Jean-Louis Etienne, Président du Fonds de Dotation de la Mer.

Présentation des « Martinique Sailing Days »
La Région Martinique, le Comité Martiniquais du Tourisme (CMT) et la Ligue de Voile de Martinique (LVM) ont présenté les « Martinique Sailing Days » ce lundi 8 décembre sur la scène Nautic. Au menu, trois événements : la 2e édition de la Martinique Cata Raid qui rassemblera une quarantaine de F18 et F16 du 26 au 31 janvier 2015, le Tour de Martinique qui regroupera une trentaine de bateaux de tailles supérieures à 24 pieds, du 13 au 15 février 2015, puis la Semaine Internationale Nautique de Schœlcher, une épreuve de haut niveau pour la voile légère en Caraïbe dont la 25e édition sera organisée du 13 au 17 février 2015. Le programme 2015 est donc chargé sur l’île aux fleurs !

Entre Terre & Mer 2015 accueille l’Extrem Waterman
A l’occasion du Nautic, les organisateurs d’Entre Terre & Mer, dont la troisième édition aura lieu du 2 au 5 juillet, ont annoncé l’accueil d’un nouvel évènement sportif : l’Extrem Waterman, un triathlon unique en France créé par et pour les fêtes, et qui devrait réunir plus de 100 participants. Cet évènement sera l’occasion pour les paysans de renouveler auprès des marins leur invitation et de réaffirmer, ensemble, les valeurs de leur identité commune. Le principe ? Un semi marathon sur l’île de Batz (21,1 km), un trail maritime (5 km) et une grande course de SUP Race (25 km) sur la rivière de Morlaix.

Les Success Stories bretonnes au Nautic
Quatre acteurs du nautisme breton étaient présents, ce lundi matin, sur le stand Bretagne Tendances & Innovations (1M52) pour parler de leurs réussites et de leurs ambitions. Ainsi, Vianney Ancellin du chantier ADH Inotec a détaillé le succès du Diam 24, choisi par les organisateurs du Tour de France à la Voile pour être le nouveau support de l’épreuve. Denis Bourbigot, PDG d’IDB Marine a, lui, évoqué celui du Mojito 888, le bateau élu Voilier de l’année 2015 par Voile Magazine. Michel Chenon, fondateur de Pontos, la société ayant mis au point le winch ultra-rapide Pontos puis Thibault Reinhart et Julien Barnet qui ont développé la poulie textile Ino-Block 3.6  ont fait de même avec leurs produits.

Election du marin de l’année 2014 ce lundi soir
Lors de la Soirée des Champions au théâtre Edouard VII à Paris, La Fédération Française de Voile récompensera le Marin de l’année 2014. Le Président du jury, Bruno Troublé, skipper français aux multiples expériences internationales et ancien organisateur d’évènements, qui a orchestré les débats au sein du jury chargé de déterminer qui des neufs nominés:
Antoine Albeau, le duo Billy Besson – Marie Riou, Julien Bontemps, Delphine Cousin, François Gabart, le trio Bruno Jourdren – Nicolas Vicariot – Eric Fagneul, Loïck Peyron, Charline Picon et Thomas Traversa, remportera le Trophée. Le lauréat 2014 succèdera à Franck Cammas, Marin de l’année en 2012 et 2013.
A noter qu’une exposition historique sur les « Marins de l’Année » est à découvrir dans la passerelle Nautic.

La voile au plus près des côtes
Naviguer tout en gardant les côtes à vue, accéder aux discrètes rias bretonnes ou aux exclusives calanques méditerranéennes, telles est la part de rêve que véhiculent les unités dotées d’un appendice dont le tirant d’eau est faible (biquille, catamaran) ou variable (dériveur intégral, lesté ou quille relevable) et qui font cette année un retour en force sous la grande nef du Nautic. Des unités capables de croiser au large, tout comme de mouiller l’ancre au plus près de terre ou de se poser sur la plage le temps d’une marée.

L’édition 2014 du Nautic est ainsi marquée par la présentation de plusieurs voiliers performants dotés d’une quille pivotante. Un concept notamment mis au point sur les voiliers très marins du chantier Structures, tel le Pogo 36, mais également adopté par l’atypique Mojito 888 d’IDB Marine, le classique Sun Odyssey 349 des chantiers Jeanneau ou l’esthétique RM1070 de Fora Marine. Un appendice mobile aussi performant qu’une quille fixe qui permet à ces unités de naviguer vite sans pour autant s’interdire l’accès aux plus beaux recoins des côtes.

Plus classique, la dérive lestée est la solution adoptée par le Dufour 310 et le Bénéteau Océanis 35 qui permet à leur futur propriétaire de vivre l’expérience unique d’un échouage – volontaire – sur l’estran. On retrouve enfin les traditionnels dériveurs intégraux en aluminium tel que l’Allures 39, l’incroyable Garcia 45 ou le très classique Ovni du Chantier Alubat, de retour à Paris. Une solution technique qui leur permet de s’affranchir des marées et de se poser sur le sable avec la même simplicité qu’un voilier biquille – Maxus 26 ou RM – ou qu’un catamaran de croisière.

Du côté des multicoques, le chantier Catana présente le Bali 4.2, un catamaran au plan de pont novateur. Imaginé tel un loft de plain-pied, le cockpit du Bali 4.2 s’ouvre entièrement sur le plan d’eau grâce à d’ingénieuses cloisons rigides amovibles qui — aux premiers signes de fraicheur ou de mauvais temps — viennent préserver l’immense cockpit et ses occupants. Cette cellule de vie modulable innovante associée à un salon de pont situé en avant du mât en lieu et place du traditionnel trampoline promet un niveau de confort jusqu’alors inconnu sur une unité de cette taille.

Le Moody 54 DS, anglo-saxon par essence
L’illustre marque britannique a fait bien du chemin en quelques années. Rachetée par les allemands du groupe Hanse Yachts, comme leurs prestigieuses compatriotes Bentley ou Rolls-Royce, Moody développe désormais une gamme de voiliers Deck Saloon très typée. Cockpit de plein pied, vue panoramique depuis le carré, le crayon de l’architecte Bill Dixon a permis de proposer une silhouette moderne et élégante sur ce voilier qui n’a rien à envier aux aménagements des catamarans de croisière.

Le CNB 76, l’Exception française
Le plus grand voilier exposé sous la grande nef de la porte de Versailles domine la production française et internationale. Association pertinente du savoir-faire industriel pour la structure et de l’exigence des meilleurs artisans pour les aménagements, le CNB 76 dessiné par Philippe Briand propose une luxueuse unité semi-custom. Salon de pont, suite propriétaire, garage à annexe, zone technique comprenant la cuisine exclusivement réservée à l’équipage, tout est conçu à bord pour satisfaire les plus exigeants dans le plus grand luxe, avec un rapport qualité prix très compétitif sur le marché florissant de la grande plaisance.

* Loïc Peyron élu Marin de  l’Année ! Voir seableue.fr
Le marin de l’année 2014 est : Loïck Peyron

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire