Urgence Afrique, pour aider le Togbota

Chaque année Togbota située dans la vallée basse de l’Ouémé, subi des inondations mais cette année , les inondations ont été dramatiques allant jusqu’à 2m par endroit. Seraient-ce les conséquences du changement climatique ?
Lobogta Habitation  @ Urgence Afrique

Toutes les infrastructures ont été inondées , dispensaire et école. Le matériel est perdu. 893 cases ont entièrement été détruites.( 5 décès direct lié à l’eau soit par noyade soit par maladie.)

Les villageois se sont réfugiés sur des plateformes de fortunes.

Dans un premier temps nous avons parés aux urgences sanitaires et à l’acheminement de nourriture, vêtements et médicaments.Lobogta salle d'accouchement-  @ Urgence Afrique

Pour éviter cela , nous démarrons début janvier un programme de reconstruction.
Nous allons proposer un nouveau système de construction via la réalisation de cases dites « témoins » par quartier.
De grandes campagnes de sensibilisation et d’information vont être organisées afin de promouvoir l’intérêt de ce nouveau système et d’impliquer la population.
Nous aiderons par la suite toute famille désireuse de se lancer dans une reconstruction.

Un point sur Togbota :

A Togbota, la population vit de manière enclavée et dépend entièrement de son milieu, tant pour la santé (dispensaire manquant de moyens et éloigné) que pour l’éducation ou, l’économie (pêche dans le fleuve Ouémé, agriculture traditionnelle quasiment que de subsistance avant la mise en place de groupements de femmes pour l’agriculture, la chasse même d’espèces en voie de disparition comme le singe a ventre rouge Zinkaka).

Lobogta maison inondee   @ Urgence Afrique Au niveau politique, cet arrondissement d’Adjohoun, est parfois lésé par rapport au reste de la commune.

Les moyens d’accès sont également très limités et la période de fortes pluies impliquent des inondations surprenantes et paralysantes.

La qualité de l’environnement se dégrade à cause de l’augmentation des activités de l’homme, de la démographie qui évolue à la hausse, et de l’importation des zones urbaines de produits polluants.

En revanche au niveau agricole l’absence d’intrants chimiques et un fort potentiel des sols permet des pratiques agricoles régulières et productives.

Habitant de Lobogta   @ Urgence Afrique

Au niveau de l’eau, la seule source d’approvisionnement est celle du fleuve Ouémé le long duquel tous les quartiers de Togbota sont installés.
Source de nombreuses maladies comme la bilharziose ou l’ulcère du Buruli qui touchent principalement les enfants ce fleuve est redouté mais également « adoré ».
En effet, c’est probablement lieu le plus important des villages, centre de rencontres, de commerce, de transport, de conflits…. Il apporte l’eau de boisson, de cuisine, de lavage, de lessive …

A ces conditions sanitaires précaires, s’ajoutent de faune de moustiques importants surtout a la tombée de la nuit (paludisme), des croyances vaudous bien ancrées, les jalousies ethniques, un manque d’éducation surtout chez les filles et dans pour l’enseignement supérieur (distance), un manque de perspectives notamment pour les jeunes (emploi), un « trafic » de jeunes filles en partance pour le Nigéria, un hiérarchie sociale forte (société patriarcale). Tout ceci modifie peu à peu tout le milieu de vie des habitants de Togbota.

Source infos : www.urgenceafrique.org

Pour les aider :

http://www.urgenceafrique.org/sites/default/files/internal/newsletter/2010.12/ua.html

    Imprimer Commenter Partager

    2 réponses à Urgence Afrique, pour aider le Togbota

    1. Ping : Les tweets qui mentionnent Urgence Afrique, pour aider le Togbota | Sea bleue -- Topsy.com

    2. Lotz dit :

      un grand merci pour cette lettre publiée sur ce site. La cause est noble. Je connais bien ce village au sein duquel ma fille a mené de grandes et belles actions. Ce peuple mérite votre aide !
      Pr Jean-Pierre Lotz
      Hôpital Tenon Paris XX

    Laisser un commentaire