Vendée Globe : arrivée prévue ce WE; Virbac-Paprec 3 continue sa course sans quille

Depuis lundi soir, Virbac-Paprec 3 navigue sans quille
Jean-Pierre Dick se trouve en ce moment à 500 milles des Açores sur la bordure de l’anticyclone.
Les éléments lui sont favorables pour continuer à progresser en toute sécurité, dans un vent portant d’une quinzaine de noeuds et une mer relativement maniable.

JPDICK

Son retour en Vendée est conditionné par une météo qui lui permette de continuer à naviguer sans risque fort de chavirer.. mais arrive un train des dépressions dans le nord des Açores avec des vents portants et de grosses vagues.
Pour l’instant le skipper niçois conserve la 3ème place et malgré la perte de sa quille, il devance toujours Alex Thomson (Hugo Boss)
Il lui reste encore quelques jours pour faire le choix d’abandonner ou de tenter de rejoindre les Sables d’Olonne.

Cette situation qui pénalise Jean-Pierre Dick, permettra tôt ou tard à Alex Thomson de s’emparer de la troisième place malgré cette magnifique résistance.
A terre les architectes du bateau Virbac-Paprec 3 (Guillaume Verdier et le cabinet VPLP) planchent sur les meilleures options pour assurer la stabilité du bateau (configurations des ballasts, seuils de gîte à ne pas dépasser).
En attendant une solution, le skipper  devra redoubler de prudence.

Une arrivée samedi ou dimanche aux Sables d’Olonne 

Ce matin du 24 ,  Armel Le Cléac’h (Banque Populaire)  a repris du terrain.
Et à un peu plus de 1200 milles des Sables d’Olonne, le suspens reste total dans cette dernière ligne droite du 7ième Vendée Globe.
François Gabart (MACIF), ce matin se trouvait au coeur de l’archipel des Açores, entre l’île de Tercera et de San Miguel, et on pensait qu »il aurait encore pris un peu d’avance en touchant le premier hier les bons vents de sud-ouest qui doivent le porter a vive allure vers le port vendéen mais c’est finalement Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) qui s’est montré le plus rapide cette nuit.

Pendant que Jean Le Cam (SynerCiel) et Mike Golding filent désormais sur l’autouroute vers l’équateur, la progression est derrière lente et plus compliquée.

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire