Vendée Globe : décision imminente pour Jean-Pierre Dick, y aller ou pas ?

Une grosse dépression, dès vendredi matin, pointe le bout de son nez au large de la Vendée, et menace la route de Virbac Paprec 3 sans quille, avec au menu des conditions explosives : 40 noeuds de vent et des creux de 5 mètres.
Jean-Pierre Dick le skipper de Virbac Paprec 3 soutenu par son équipe à terre,  planche en ce moment sur toutes les données météo pour une décision imminente « se jeter à l’eau… ou pas ».

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire