Véritable succès pour les Nauticales et encore plus d’espace pour 2012

Le salon a refermé ses portes et l’avenir est au beau fixe pour Les Nauticales !

Les-Nauticales---espace-catamarans @A.Cassim

Malgré des débuts marqués par des conditions météo difficiles, les Nauticales font le plein dans la dernière ligne droite, enregistrant plus de 32 000 entrées.
Les exposants gardent le sourire : s’il y a eu moins de visiteurs dans les allées, le salon de la Ciotat a rassemblé plus de clients.
Pour la 10e édition, du 10 au 18 mars 2012, le millésime 2012 s’annonce en grande pompe.
Chahutés par quatre jours de gros temps, les Nauticales ont tiré leur épingle du jeu. Porté par un second week-end exceptionnel, le Salon de la Ciotat a refait son retard en termes de fréquentation, affichant un ralentissement d’à peine 15% par rapport à 2010.
« C’est la première année que nous sommes confrontés à des conditions météo si dures, précisent de concert Michel Kester et Richard Latière, de la Safim, louant la collaboration exemplaire entre les équipes d’organisation de la Safim, de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole et de la Ville de la Ciotat. Ces conditions météo ont aussi démontré, s’il en était besoin, que les exposants sont de vrais gens de mer avec un état d’esprit solidaire et constructif ».
Constructifs, les professionnels du salon ont pu constater que si les visiteurs ont certes été moins nombreux qu’à l’accoutumée, ils n’en étaient pas moins de vrais passionnés.
« Les Nauticales confirment que quand il fait beau, ça roule. Ce qu’on a perdu en quantité les quatre premiers jours, on l’a gagné en qualité avec des contacts qualifiés », détaille Dominique Vedrenne, directeur commercial France de Dufour Yachts.
Idéalement placées, les Nauticales sortent renforcées de cet épisode climatique difficile. C’est ce dont témoignent les grands chantiers français et européens, parmi lesquels la marque Bénéteau, qui a débarqué en force cette année aux Nauticales, avec une trentaine de bateaux sur les pontons et un vaste espace de 600m² à terre.
« Le salon de la Ciotat est idéalement placé à double titre : dans le calendrier et sur la carte avec sa position centrale sur la façade méditerranéenne. C’est un salon de printemps qui nous permet de présenter toutes nos nouveautés à flot en début de saison : c’est une période où nous sommes encore à même de tenir les délais pour une livraison estivale », analyse Yannick Hemet, directeur des ventes France Sud du chantier mondial qui appuie son redéploiement stratégique vers la Méditerranée et le bateau à moteur en grande partie sur les Nauticales.

Le salon de la Ciotat bénéficie désormais de l’appui déclaré des marques nationales et européennes. Dans l’avenir, Bénéteau, qui a intensifié sa présence à la Ciotat, espère être imité. « Le salon doit s’ouvrir encore plus à l’ensemble de la profession avec la venue d’autres chantiers en direct. »Les Nauticales @A.Cassim, souligne Yannick Hemet.
« Si le Salon veut franchir un cap, il faut intensifier les efforts en matière de communication, en élargissant la zone publicitaire vers tout le Grand Sud. Les passionnés n’hésitent pas à faire des kilomètres », renchérit son collègue de Dufour Yachts.
Les organisateurs envisagent d’ailleurs de développer leur plan média qui a déjà permis d’attirer des visiteurs de départements éloignés, de Nice à Lyon.
L’opération dans les gares TGV a démontré son efficacité en la matière.
Autre exposante fidèle du salon, Alexia Pasquier, gérante d’Apaca, société spécialisée dans la vente et la gestion des catamarans Lagoon, ne regrette pas d’être venue avec sa flotte de géants des mers, malgré un salon difficile en terme commercial:
« Être présent aux Nauticales, c’est indispensable pour un acteur de la plaisance et du nautisme en Méditerranée. Nous travaillons notre notoriété, ici. Nous faisons aussi du marketing. ».
C’est également l’avis des « petits » exposants qui sont nombreux à profiter du salon pour se faire connaître.
« Les Nauticales représentent pour nous une formidable vitrine », se félicite Anne Couderc, des Toiles du large, société ciotadenne qui continue de surfer sur la vague du succès avec ces sacs en toile de voile recyclée.

Autre succès, le 1er Trophée des Nauticales a fait une belle entrée dans la série des belles animations du salon.
La régate des Longtze, remportée par USHIP Marseille -skippé par Nicolas Bérenger-, est d’ores et déjà un rendez-vous majeur du circuit européen. « Ce 1er Trophée était un ballon d’essai, il se révèle être une vraie réussite, malgré son report au second week end pour cause de météo délicate !

Longtze première journée de course @A.Cassim

 

Ce salon méritait d’avoir une vraie régate sportive, qui trouve vraiment sa place au cœur d’un salon nautique à flot. Le site, le golfe et la ville ont été des plus accueillantes, les équipages reviendront en force ! », affirme Pierre Mas, le président de la classe des Longtze Premier.

Le cru 2012, qui aura lieu du 10 au 18 mars, s’annonce sous les meilleurs auspices avec la volonté de présenter toujours plus de bateaux et davantage d’animations.

Pour le 10ème anniversaire, les Nauticales 2012 seront à la fête. Les organisateurs imaginent un développement dans le Bassin Bérouard, avec des travaux d’aménagement qui doivent être entrepris par la Communauté Urbaine en fin d’année 2011.

L’agrandissement du Salon nautique signifiera : plus de places à flots pour des bateaux plus grands et plus nombreux.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire