Virbac-Paprec 3 est reparti de Wellington et navigue dans les eaux ouvertes du Pacifique

Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron ssont repartis de  Wellington  à 11h11 très exactement, après 48 heures d’escale.
Arrivés en tête en Nouvelle-Zélande, ils en repartent dans la même position avec encore une petite marge d’avance sur MAPFRE.

Les chariots de lattes ont été changés, la bulle de roof réparée, des éléments du gréement ainsi que les pilotes automatiques révisés, le bateau a été vérifié de l’étrave aux safrans et de la quille à la tête de mât.
Virbac-Paprec 3 repart presque au meilleur de sa forme pour le demi tour du monde restant et les hommes reposés devront reprendre le rythme des quarts.

Derrière, la mer de Tasmanie est en train de faire office de passage à niveau…

En deuxième position, à 127 milles des leaders, les Espagnols de MAPFRE ont fini par passer la Pointe de Farewell en début d’après midi (au nord de l’île du Sud). On ne sait toujours pas s’ils ont l’intention ou non de relâcher à Wellington.
en troisième et quatrième position, Groupe Bel et Estrella Damm bataillent au louvoyage dans un vent qui s’étiole par endroits. Ils semblent ne jamais voir le bout de cette mer de Tasmanie.

Pour la suite : www.barcelonaworldrace.org

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire