VNF sélectionne 4 candidats pour la reconstruction de 29 barrages sur l’Aisne et la Meuse

Dans le cadre du projet de reconstruction des 29 barrages manuels de l’Aisne et de la Meuse en contrat de partenariat, VNF a lancé le 19 octobre 2010 l’avis d’appel public à candidature.

VNF 20ANS LOGOQuatre groupements se sont portés candidats pour la réalisation de ce projet qui prévoit de confier au partenaire privé, le financement, la conception, la construction, l’exploitation, la maintenance et la régénération des 29 barrages et de leurs équipements associés.

Les quatre candidats sélectionnés sont respectivement les sociétés Vinci Concessions, NGE, SPIE Batignolles, et Bouygues Travaux Publics Régions France.

L’examen détaillé de leurs candidatures a permis au directeur général de VNF de les retenir tous les quatre pour la suite de la procédure, prévue sous la forme d’un dialogue compétitif d’environ 18 mois pour une signature du contrat prévue fin 2012.

Un projet du Grenelle de l’environnement, au bénéfice des usagers et du milieu naturel

Avec des ouvrages modernisés et automatisés, c’est toute la ligne d’eau des deux rivières qui sera fiabilisée, au bénéfice des usagers de ces voies et de l’ensemble des riverains.

Le projet inclut également, pour chaque site, la construction de dispositifs de franchissement piscicole qui permettent de rétablir les circulations des poissons migrateurs des deux bassins concernés.
Ces mesures participent très directement à la création de trames bleues et au bon état écologique des rivières.

Le projet prévoit également la possibilité de confier au partenaire la production d’hydroélectricité, concourant concrètement à l’augmentation de la part d’énergie renouvelable dans la production française, tout en réduisant le coût financier de l’ensemble du projet pour la personne publique par les recettes ainsi générées.

La reconstruction de ces 29 barrages est un élément majeur de l’important programme de régénération et de modernisation des voies navigables confiées à VNF.

Avec environ 200 M€ d’investissement, au cœur des enjeux et de l’activité des territoires, ce projet sera générateur d’emplois tant en phase de construction que d’exploitation.

Avec la reconstruction de ces 29 barrages, c’est la perspective d’un réseau moderne, plus sûr et protégeant l’environnement qui se profile, tout à la fois pour les territoires concernés, les usagers multiples de ces rivières et les hommes et les femmes qui en assurent leur exploitation.

Pour plus d’infos : www.vnf.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire