Volvo Ocean Race : Team Sanya, casse un safran et répare

Réparations à bord du Volvo Open 70 Team Sanya qui a signalé un safran au vent cassé et, en conséquence, un compartiment arrière qui prend l’eau.

Team Sanya, l’équipe qui porte les couleurs de la Chine dans cette 11ème Volvo Ocean Race, menait l’étape 5 entre Auckland et Itajaí (Brésil), d’une courte longueur quand, à 08h UTC (9h Paris) ce matin, l’équipage a signalé l’avarie à la salle de contrôle d’Alicante.

Menée par le Néo-Zélandais Mike Sanderson, skipper d’expérience et ancien vainqueur de cette course en 2008-09, l’équipage a pompé l’eau à travers la trappe de pont arrière pour vider le compartiment étanche arrière. Pas de fuite à déplorer dans le compartiment principal du bateau.

Les Volvo Open 70 ont deux safrans et chaque bateau dispose aussi d’un safran de secours supplémentaire. Ce safran peut être installé sur le tableau arrière ou sur la même mèche de safran que le safran original.

Les raisons de cette casse ne sont pas encore claires. Elle a eu lieu dans 20 à 25 nœuds de vent et des vagues de 2,5 à 3 mètres, autour de 07h UTC ce mardi, jour 5 de l’étape 5.

À ce moment-là, à 5 500 milles de l’arrivée, Sanya menait de peu ses quatre adversaires directs.

C’est le troisième revers subi par Sanya depuis le départ de la course. Peu après le départ d’Alicante, l’étrave du bateau s’était délaminée et le bateau avait été transporté au Cap par cargo.

Puis, en tête sur la deuxième étape, une pièce du gréement avait cassé (le D2) et l’équipage avait fait escale à Madagascar pour réparer.Les premiers bateaux sont attendus à Itajaí le 4 avril, terme de cette 5ème étape, la plus longue de cette édition 2011-12.

Classement de la flotte à 11h (Paris) ce jeudi 22 mars
1. Camper à 5503.2 milles de Itajai
2. Groupama 4 à 0,50 mille
3. PUMA à 23,7 milles
4. Telefonica à 44,9 milles
5. Team Sanya à 51,6 milles
6. Abu Dhabi à 354,4 milles

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire