Yves Le Blévec … termine la Route du Rhum avec la classe d’un grand marin !

Du talent et du fairplay : Il a mené la flotte des Multi50, s’est arrêté à deux reprises, a toujours eu la niaque pour se battre jusqu’à la ligne d’arrivée avec une chance infime de combler son retard. Yves le Blevec conclut cette Route du Rhum par une 4è place, 25 minutes après le troisième, Gilles Lamiré (Rennes Métropole – Saint Malo agglomération).

2014 ROUTE DU RHUM-DESTINATION GUADELOUPE, SOLO SAILING TRANSATLANTIC : ST MALO (FRA) / POINTE A PITRE-GUADELOUPE (FRENCH WEST INDIES)
Les mots d’Yves le Blevec

La course : « Je suis super content de la navigation. Le bateau va très vite, on a juste pris du retard … La course s’est arrêtée trois jours après le départ. En une demie heure, deux aériens ont cassé. Je pouvais continuer la course, mais en convoyage. C’est à dire que, sans information sur la direction et la force du vent, on ne peut attaquer. (…) Le coup avec Gilles Lamiré, ça a mis du piment, j’aurais bien aimé arriver devant lui mais entre 3è et 4è c’est à peu près la même chose. Au nord de l’île, je l’ai vu, j’ai cru que ça allait le faire, il est passé comme une fleur là où on n’est pas passé. »

 

De la déception ? « Le sentiment est très mitigé. Je suis content d’avoir passé la ligne en course, d’autres sont restés en Bretagne. La déception est avalée depuis un bout de temps même si elle est toujours là. Je me suis toujours dis que je pouvais largement tenir la cadence d’Erwan (Erwan le Roux, ndlr). Ca a été dur hier quand il est arrivé : ça met une image sur la déception, je me suis dit « et bien voilà, le Rhum il n’est pas pour toi. »  »

 

La dernière course du bateau : « Cela fait 5 ans que nous naviguons ensemble sur ce bateau là, ça fait partie de l’histoire. Je ne suis pas du tout attaché aux choses. Le bateau va être vendu et va encore naviguer. »

La suite ? : « J’ai plein d’idées, je travaille avec Actual, il faut que ça corresponde avec leurs projets d’entreprise. »

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire