FEAMP : le mandat est approuvé, la vigilance s’impose !

 

La commission de la pêche a approuvé ce mardi le mandat du Parlement européen pour démarrer les négociations avec les États membres sur le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP).

« Je prends acte du vote de la commission de la pêche bien que je regrette de devoir démarrer des négociations sur la base d’un texte que le nouveau Parlement n’a pas voté. La position du Parlement pourrait être dommageable à la fois pour la ressource et le secteur européen de la pêche, c’est pourquoi j’ai voté contre.

Il est possible que nous mettions en péril notre capacité à négocier à l’OMC pour interdire les subsides qui mènent à la surpêche. En effet, quelle sera la crédibilité de l’Union de dire à l’Inde et la Chine d’arrêter les subventions néfastes alors que l’on fait pareil chez nous ? C’est ouvrir la porte à une concurrence déloyale des produits de la pêche de ces pays face au produits européens.

 Notre objectif est de rendre le secteur de la pêche plus durable et plus compétitif. C’est pour cela que nous devons cibler l’aide publique selon les besoins réels du secteur, surtout pour la pêche artisanale et pour les flottes des régions ultra-périphériques (RUP).

Je resterai particulièrement vigilant sur ce point lors des négociations avec les États membres. »

Pierre Karleskind, membre de la commission de la pêche au Parlement européen et coordinateur du groupe Renew.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.