La ville de Venise est-elle menacée par les touristes?

Victime de son succès

L’engouement touristique pour la ville est tel, que les paquebots s’approchent jusqu’à venir « frôler » le Palais des Doges.
Le souvenir pour le touriste est unique, avec une vue imprenable au plus près des habitations.
Cependant, le poids considérable et le va-et-vient incessant des navires devient dangereux pour la lagune. Petit à petit, les canaux se dégradent.

Venise San-Croce http://www.e-venise.comVenise est fragile

La cité est construite sur « pilotis » au milieu d’un enchevêtrement de canaux sous-marins. C’est grâce à ces labyrinthes que la marée s’engouffre quatre fois par jour dans la ville et en fait sa singularité.

Les Vénitiens parfois excédés

Face aux nombre impressionnant de touristes qui veulent se rendre sur ce site unique, les vénitiens se sentent littéralement assaillis. Certains en sont même à vouloir instaurer un système de réservation ou de « quotas » de visiteurs. Ce n’est fort heureusement pas le point de vue du maire, qui souhaite faire partager la beauté et l’originalité de Venise au plus grand nombre.

Il serait peut-être souhaitable que les paquebots ne frôlent pas cette ville à fleur d’eau, de peur de la voir de plus en plus s’immerger.

Marie Gauvain pour Seableue

www.venise.fr

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire