« Les phares, Gardiens des côtes de France » par Vincent Guigueno

En librairie  à partir du 19 janvier  « Les phares, Gardiens des côtes de France » est le dernier ouvrage de Vincent Guigueno consacré aux Phares, et qui parait aux Éditions Découvertes Gallimard, à la veille d’une grande exposition consacrée aux Phares au Musée de la Marine à Paris au mois de mars.

Le phare est un amer incontournable du paysage maritime. En pierre, en métal au bord de la côte, sur une île perdue, sur un cap, il s’est fait dépassé par le radioguidage et le GPS.

Mais le phare reste le témoin d’une longue aventure technologique et humaine qui a commencé à la fin du XVIé siècle avec la construction du magnifique phare de Cordouan ancré dans l’estuaire de la Gironde .
D’autres phares ont ensuite été édifiés sur les îles des côtes françaises, Ré, Oléron, Ouessant , assurant un rôle important de signalisation et aussi pour garantir la défense du littoral.

Les Phares Vincent Guigueno
Au début du XIXè siècle Auguste Frénel apporte ses lumières en inventant l’éclairage de ces phares avec le fameux appareil lenticulaire, dont le premier sera installé sur le phare de Cordouan en 1823.
En 1800 la France comptait une dizaine de phares, quelques soixante dix ans plus tard …291 !

A bord de ces phares des gardiens qui ont veillé ces feux, entretenu l’ensemble des « aides à la navigation », et qui ont vécu sur ces bateaux de pierre au rythme du quart, dans le bruit de la machine et des fortes tempêtes, et dans des conditions contraignantes, d’isolement parfois extrêmes..

Certains phares ont pu avoir des dénominations d’  » enfer », de « purgatoire », mais aussi parfois de « paradis ». Ils ont, en tous cas, toujours été source d’imagination pour les poètes, les romanciers ou encore les cinéastes.
Vincent Guigueno, l’auteur de petit livre passionnant, qui est un condensé de ces phares, a déjà régalé ses lecteurs avec un très beau livre sur le Phare Amédée en Nouvelle Calédonie, qui’il a co-écrit avec Valérie VATTIER et qui a obtenu l’honneur du Grand prix du livre insulaire 2010.

Vincent Guigueno , ingénieur de l’École Polytechnique et de l’École des Ponts et Chaussées , aussi docteur de l’Université Paris I, est actuellement chargé de recherches, responsable du patrimoine « phares et balises » à la Direction des affaires maritimes, et il est le commissaire de l’exposition sur les phares qui se tiendra au Musée national de la Marine à Paris du 7 mars au 4 novembre 2012.

Découvrez l’histoire de cette prodigieuse aventure technologique et humaine.
« Les phares, Gardiens des côtes de France »
par Vincent Guigueno
Editions Découvertes Gallimard

 

    Imprimer Commenter Partager

    3 réponses à « Les phares, Gardiens des côtes de France » par Vincent Guigueno

    1. Luc Lefort dit :

      Je n’ai pas encore lu le Gallimard découvertes sur les Phares, de Vincent Guigueno, mais je vois que mon arrière-grand-père, Charles Ribière, y est à l’honneur, comme concepteur du phare en de la Jument d’Ouessant, dont la photographie a été choisie pour la couverture du livre. Henri Queffélec a fait de Charles Ribière un personnage de fiction dans son roman le Phare, paru en 1976. Je me suis amusé, à l’époque, de l’écart entre le personnage de fiction brossé par M. Queffélec et la personne dont nous parlait ma grand-mère, Elisabeth Lefort-Ribière, sa fille. Le Phare n’en est pas moins un beau roman – voire une belle romance –, à lire, sur une construction extraordinairement complexe et périlleuse, pour laquelle ma grand-mère racontait comment son père l’avait fait embarquer avec lui, quelquefois, à l’heure des repérages du site en mer, ce dont elle gardait le souvenir d’une des plus violentes frousses de sa vie, dans ses parages fort agités.

    2. arielle dit :

      Quelle belle histoire ! Je suis ravie d’avoir tissé ce fil d’Ari »elle ».
      merci pour votre commentaire, et gardez ces beaux souvenirs !

    3. LETONDEUR dit :

      Bonjour – pouvez vous me dire si vous vendez des cartes postales ou des marque-pages des PHARES DE FRANCE – merci – M. LETONDEUR

    Laisser un commentaire