Un projet multimédia entre NAUSICAA et l’AOSIS

Préoccupé par l’urgence de leur situation, l’ AOSIS ou l’Alliance des Petits États Insulaires se dit prête à soutenir un projet multimédia qui sera mis en place par NAUSICAA, le Centre National de la mer (Boulogne-sur-Mer).

ILE @A.Cassim

Quelques jours après la 16ème Conférence des Parties (COP16) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CANCUN du 29 novembre au 10 décembre 2010) s’est tenue aux l’Assemblé Générale de l’AOSIS.

Invité par Dessima WILLIAMS, la Présidente de cette Assemblée Générérale, Philippe Vallette, le Directeur Général de NAUSICAA, a proposé aux représentants des Etats Insulaires un projet multimédia qui pourrait contribuer à donner de la visibilité aux îles et relayer les enjeux de développement durable qui les concernent.
Un projet d’autant plus important que les solutions que ces états insulaires trouvent pour survivre seront celles qui nous serviront à tous demain.

Les États insulaires doivent faire face à de nombreux défis :

l’intégrité de leur territoire avec la montée des eaux ou l’érosion, la sécurité, la sûreté, la préservation de leurs ressources et l’accès aux besoins vitaux.
Les îles sont fragiles parce qu’elles doivent préserver leur biodiversité mais aussi et surtout leur économie et leur culture.

Les îles sont des micro-continents.

Les habitants des États insulaires sont de véritables pionniers qui doivent trouver des solutions face à leur situation et ainsi permettre la résilience
La résilience écologique est la capacité d’un écosystème, d’un habitat, d’une population ou d’une espèce à retrouver un fonctionnement et un développement normal après avoir subi une perturbation importante.
Ces expériences nous serviront à tous. ILE- @A.Cassim

Le projet NAUSICAA :

Valoriser les initiatives de ces îles « sentinelles de l’environnement » et expliquer comment ces états résolvent de façon aigüe et immédiate ce qui implique leur survie.
A travers une exposition temporaire, un film 3D, un documentaire, des actions d’éducation et des ouvrages, NAUSICAA abordera les notions thèmes d’îles de rêve, îles fragiles, îles pionnières…

Ce projet s’effectuera en partenariat avec Mare Nostrum, l’Aquarium de Montpellier.

Les représentants des îles présents aux Nations Unies, espèrent que ce projet permettra de contribuer à la création d’un véritable mouvement en faveur des états insulaires.
Certains, comme ceux des Maldives, de la Grenade, des Fidji, et d’autres, ont déjà clairement exprimé leur souhait de participer et de soutenir ce projet.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire