La Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne : née un 4 juillet

 

C’est confirmé. Samedi 4 juillet, à 15h30, 22 skippers de la Classe IMOCA partiront bien à l’assaut de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, un triangle inédit et alléchant qui emmènera la flotte jusqu’aux abords du cercle arctique. Une excellente nouvelle pour les navigateurs solitaires en quête de préparation et de qualification pour le Vendée Globe.

Les skippers qui préparent le tour du monde en solitaire de cet automne ont aussi dû faire face à la crise sanitaire qui a contraint chacun à l’arrêt de toute activité pendant deux mois. La Classe IMOCA a réagi en faisant entendre la voix de ses skippers, leurs partenaires et leurs équipes, afin de trouver les solutions et maintenir au plus tôt une course de préparation hauturière, adaptée à la situation sanitaire, qui permette de préparer les enjeux du Vendée Globe de novembre 2020.

Ainsi est née la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, qui prend la place de la New York-Vendée-Les Sables d’Olonne qui devait partir initialement le 16 juin.

Contrainte par les mesures sanitaires internationales, l’organisation a modifié la date et opté pour le 4 juillet. Elle a aussi réorganisé le parcours en proposant une boucle allant jusqu’aux abords du cercle arctique et au sud-ouest des Açores, avec un départ et une arrivée en Vendée, aux Sables d’Olonne.

Un modèle vertueux
Naviguer en configuration de course est une nécessité pour tous les skippers en lice ou en route pour le Vendée Globe. Grâce au soutien infaillible du Département de la Vendée et de la ville des Sables d’Olonne, avec l’indispensable soutien des autorités et de la FFVoile, porte-parole très engagé dans la défense de la course au large, la Classe IMOCA et la société Sea to See ont su concrétiser l’organisation de la course.

Afin de convaincre les autorités compétentes, la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne a adapté son schéma d’organisation aux conditions sanitaires qui demeurent en vigueur, afin de protéger les skippers, leurs équipes et le public. Ainsi, les 22 IMOCA convoieront depuis leur port d’attache le 3 juillet et resteront au large des Sables d’Olonne jusqu’au départ, le samedi 4 juillet. Il n’y aura donc pas de village départ.

En parvenant à convaincre de la démarche et de sa capacité à adapter le sport professionnel aux contraintes sanitaires, la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne a su proposer un modèle vertueux, marquant la reprise progressive du sport de compétition.

L'Occitane en Provence Photo P. Bourras

Un plateau de choix
Malgré la crise sanitaire qui a fortement ralenti les chantiers de préparation, 22 solitaires ont trouvé les ressources pour mettre les prototypes de 60 pieds (18,28m) en ordre de marche et permettre aux skippers solitaires d’aborder cette aventure nordiste dans les meilleures conditions de performance et de sécurité.

Est présente, la grande majorité des bateaux nouvelle génération (6) et des foilers (15), qui vont avoir l’occasion d’éprouver leur fiabilité tout en testant leurs forces face à la concurrence. Cinq des onze skippers encore en quête de qualification sportive pour le Vendée Globe vont y trouver le cadre pour remplir leurs obligations sportives : Clément Giraud, Isabelle Joschke, Kojiro Shiraishi, Sébastien Simon et Armel Tripon.

Du grand nord au grand sud en quelques mois ! La Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne se courra sur 3600 milles nautiques (6 600 km environ) avec, et c’est une première, un point de passage à proximité du cercle polaire, soit au-delà du 60° Nord, quatre mois avant que le Vendée Globe laisse glisser ses concurrents sous le 55° Sud. Ce grand écart est déjà historique !

 

ILS ONT DIT

Yves Auvinet, Président du Conseil départemental de Vendée : « Soutenir la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne est dans la continuité des démarches que nous menons pour assurer le départ du Vendée Globe le 8 novembre prochain. Nous nous réjouissons d’accueillir aux Sables d’Olonne les skippers du Vendée Globe, au départ et à l’arrivée d’un tour de chauffe qui s’annonce palpitant. Je félicite tous les acteurs qui ont su s’adapter aux contraintes du moment et qui ont proposé ce programme qui séduira les marins, les Vendéens et tous les supporters connectés à distance durant cette nouvelle aventure. »

Ville des Sables d’Olonne : « La course au large Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne est le point de départ d’une année qui s’annonce riche et passionnante en événements nautiques pour notre belle cité maritime ».

Corinne Migraine, vice-Présidente de la FFVoile, département Compétition et Performance : « Toute la communauté de la voile n’a pas ménagé ses forces pour obtenir les autorisations requises pour l’organisation de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne. Nous avons su proposer un document de préconisations sanitaires de référence, qui a convaincu du sérieux de la course au large tous les acteurs institutionnels avec lesquels nous avons échangé : le Ministère des Sports, le Secrétariat d’État à la Mer et la Direction Interministérielle des Grands Événements Sportifs, qui a intégré le Vendée Globe dans son calendrier aux côtés du Tour de France cycliste et de Roland-Garros par exemple. Ce document va servir à toutes les classes de bateaux, dont les classes Figaro et Mini. Nous appuyer sur la course au large professionnelle pour défricher avait le sens de l’exemple, et le message qui a été entendu est celui de l’exemplarité. Ces démarches nous ont permis d’expliquer aux institutions comment fonctionne la course au large, ses réalités techniques, sportives et financières, et les enjeux, notamment ceux de l’automne avec le Vendée Globe. Mais la plus grande victoire que nous ayons vécue en partage, c’est l’union de la communauté de la mer et notre capacité à travailler comme une équipe, pour faire avancer un objectif qui sert à tout le monde ».

Antoine Mermod, Président de la Classe IMOCA : « Les équipes sportives de la Classe IMOCA ont réussi un tour de force en remportant une course contre-la-montre loin d’être gagnée, après deux mois de confinement. Je suis fier des capacités d’adaptation et de réaction des teams, de leurs partenaires et des équipes qui composent l’organisation de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne. Cette course n’aurait jamais pu voir le jour sans le soutien très actif et enthousiaste du Département et de la ville, ainsi que de la FFVoile et des autorités impliquées. La Classe IMOCA et l’ensemble des skippers leur adressent de vifs remerciements ! »

 22 SKIPPERS ENGAGÉS

Pour plus d’infos  https://www.imoca.org/fr/courses/imoca-globe-series/vendee-arctique-les-sables-d-olonne

LES DATES CLEFS

JEUDI 25 JUIN
Début des contrôles de sécurité dans les ports d’attache des bateaux

DIMANCHE 28 JUIN
11h00 : Briefing d’accueil (virtuel)

DU LUNDI 29 JUIN AU JEUDI 2 JUILLET
9h30-10h00 : ‘ARCTIQUE CAFÉ’ le point presse quotidien avec 6 skippers en visio ZOOM pour un Q&A efficace et LIVE avec les médias qui préparent la couverture de l’épreuve.

MARDI 30 JUIN
Fin des contrôles de sécurité
11h00 : Briefing parcours et sécurité (virtuel)

JEUDI 02 JUILLET
11h00 : Briefing Météo (virtuel)

VENDREDI 03 JUILLET
Départ de tous les bateaux en convoyage jusqu’à la ligne de départ aux Sables d’Olonne

SAMEDI 04 JUILLET
13h00 : Heure limite d’arrivée sur zone de départ pour les concurrents
15h30 – EN DIRECT TV : Départ de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne

DU 14 JUILLET AU 18 JUILLET
Arrivées des bateaux aux Sables d’Olonne

 

 
    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.